jeudi 27 février 2014

Bobbi Brown, Smokey Warm Eye Palette


Non. Tu ne rêves pas. Et moi non plus d'ailleurs. Ce que je tiens dans ma main c'est bien la palette Bobbi Brown, la Smokey Warm Eye. Et en plus, c'est la mienne. Oui. La mienne, à moi, rien qu'à moi. Celle là même qui était sur ma wishlist il y a quelques temps avec ses tons chauds, (a)dorés. Et bien, désormais, plus de rêve, elle a rejoint la réalité. Ma réalité.

D'où est ce qu'elle sort ? Non pas de mon chapeau magique, mais de celui de mon copain. Mon merveilleux amour qui me connait si bien, lui, cet homme parfait que je ne te présente plus. Il me l'a offerte pour la Saint Valentin : il est arrivé avec une boite noire vernie, estampillée Bobbi Brown, et dedans, au milieu de papier de soie de même couleur, posée délicatement, ma merveilleuse palette. Je peux te dire que j'avais une fois de plus les larmes aux yeux... 

La palette se présente dans un magnifique étui bien laqué, avec le macaron Bobbi Brown incrusté, imprimé en doré sur le dessus. Elle est emballée dans une boite en carton qui reprend exactement la photo de la palette. Si bien que sur mes photos on croirait que j'ai 2 palettes, mais j'en ai bien une. Je te rassure.





Quand on ouvre le joli écrin (oui, écrin, carrément), on retrouve 6 fards : 3 matt et 3 irisés. Une combinaison parfaite donc. Du plus clair au plus foncé, on retrouve :
- Ivory (un blanc matte)
- Antique Gold (un vieux-doré clair)
- Blonde (un taupe clair matte)
- Chiffon Sparkle (un fard pailleté qui me fait fort pensé au Dust de la Naked 3 Urban Decay, peu pigmenté  et très pailleté donc)
- Golden Chocolate (un marron clair doré)
- Espresso (un marron foncé matte, tirant sur le noir)




La question à 1000 € : est-ce que le prix / la marque, vaut la qualité ?
La réponse: oui !

J'ai en ma possession une Sleek, une Naked 3 Urban Decay et désormais ma Bobbi Brown et je peux donc faire une bonne comparaison. Niveau tenue, on est sur le même standard. Par contre, les fards Bobbi Brown sont plus pigmentés que les fards de la Naked 3 et je ne les trouve pas "chuteux". Je peux d'ailleurs dire aussi, que pour le coup, je suis hyper fan de ma Sleek, et je confirme qu'elle est de très bonne qualité. Ces 3 palettes se complètent très bien : une neutre froide avec beaucoup de matte, une neutre rosée et une neutre chaude à emporter partout avec soi. Par contre, je n'ai pas réussi à swactcher la Smokey Warm Eye, parce que d'abord je trouve ça moche les swatchs de bras, et en plus, avec la lumière j'arrive jamais à avoir les couleurs comme il faut. Je t'ai par contre fait un petit make up de tous les jours, nude, tout simple, comme je les aime. Oui, parce que tu peux utiliser cette palette pour te faire un smokey, mais aussi pour te faire du maquillage de tous les jours.




Je suis absolument amoureuse de cette palette Bobbi Brown. Les tons sont bel et bien chauds, les fards sont bien pigmentés et facile à travailler. Le pinceau est topissime (un fluffy pour estomper, un plat pour appliquer), c'est exactement ce genre de couleurs que je cherchais, ainsi que son format super pratique. Par contre elle est tellement belle, avec son étui laqué, que je la garde bien protégée dans sa boite et je la frotte tout le temps pour qu'elle continue de bien briller.

En conclusion, oui, c'est vrai, je suis une vraie pourrie gâtée. Tu as le droit de me haïr au plus profond de toi même, parce que oui, je pense détenir le Saint Graal de la palette (je n'exagère pas du tout, du tout). Et puis non, pour rien au monde je ne te refile mon copain. Même pas en test, même pas en échange. Il est à moi, je l'aime... Et j'aime ma palette.



♥ ♥ 

Mise en scène:
Bobbi Brown, Smokey Warm Eye Palette
Mascara Avène Couvrance
Vernis Avril Rouge, Ma Boite à Beauté
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 25 février 2014

Clarins Ever Matte, le cas du fond de teint parfait.

J'aime me mettre des choses clean sur le visage. J'essaye d'avoir une routine peau assez saine, pas trop agressive. Aussi, après voir vu des résultats vraiment top sur mes cheveux en utilisant des shampoings sans silicone voir bio, je me suis dit que j'allais faire pareil pour mon visage. Alors à Noël, j'avais demandé à ma petite maman la BB Crème So'Bio Etic, du 100% bio donc. La première fois que j'ai utilisé cette crème j'étais ravie: belle couvrance, bonne odeur, chouette rendu. La couleur était un peu claire, mais je la réchauffais avec un bronzer. Puis, petit à petit, sans savoir pourquoi, j'ai commencé à avoir des soucis de peau. Ma zone T a commencé à peler. Chaque fois que je posais ma BB crème, ça marquait mes plaques sèches. Au fil des jours, l'acnée revenait, ma peau brillait. J'ai pensé que le Différin que j'utilise était la cause, alors j'ai essayé de l'alterner, un jour sur 2 et d'hydrater ma peau un max. Mais les boutons revenaient de plus belles. Je comprenais pas trop ce qui se passait, j'étais un peu paniquée.

J'ai commencé à écumer les blogs à la recherche de réponses, et passer encore plus de temps sur le site Beauté Test. Et là, je suis tombée sur l'avis d'une fille qui disait que sa première semaine d'utilisation avec la BB Crème So Bio était géniale, mais au fil des jours, sa peau s'était asséchée. Et paf, dans ma tête, ça a fait des chocapics. Une crème qui assèche, égale encore plus de sébum, égale peau déséquilibrée, égale brillance, égale enfer. Marion de Winter & Mint m'a proposé de l'arrêter, pour voir si elle était la cause, et comme j'avais encore un bon chez Ici Paris XL j'ai été me chercher un nouveau fond de teint. En une semaine d'utilisation, et donc d'arrêt de ma BB Crème, ma peau avait retrouvé son équilibre. Ce fond de teint miracle, c'est le Ever Matte de Clarins.


revue fond de teint


Pourquoi j'ai choisi celui là ?

D'abord j'ai beaucoup aimé ses promesses : un fond de teint équilibrant, qui règle la brillance, avec des composants d'origine végétale. Il n'assèche pas la peau, et il l'hydrate. Une texture souple, fluide et légère. Mais pas que. Comme je te le disais j'ai écumé les blogs mais aussi le forum Beauté Test qui lui donnait 4 étoiles. J'ai lu les avis en long et en large et je ne lisais rien concernant une éventuel sécheresse ou acnée. Comme de fait, ce fond de teint est non comédogène.

ici paris xl clarins foundation


Pourquoi je l'aime ?

Premièrement parce qu'il a une faible couvrance. Je sais que pas mal de filles cherchent la méga couvrance, mais moi pas. Je cherche le rendu naturel, c'est aussi pour ça que j'utilisais avant des BB Crèmes. Ensuite, sa compo est pas trop dégueu. Je l'ai encodé sur le site la Vérité sur les Cosmétiques et je n'ai détecté que 1 ou 2 composant pas trop cool. Pour le reste, c'était pas mal. Alors certes, ce fond de teint a des silicones, mais selon certaines sources, les silicones seraient essentiellement un problème pour l'environnement (problème écologique donc). C'est un débat sur lequel il faudra que je revienne un jour.
Ensuite, en effet, plus de brillance. Ma peau reste bel et bien matte tout le long de la journée. Pas besoin de sortir mes papiers mattifiant E.L.F dans l'après midi, fini le gras cochon.

Il a un packaging assez simple, estampiller du petit C sur le coin du bouchon et avec l'intérieur du capuchon rouge, couleur de la marque. Franchement, visuellement il ne casse pas trois pattes à un canard, il n'est pas très glamour, voir pharmaceutique, mais pour une fois, j'avais envie de primer sur ce qu'il y a dedans, et non dehors (souvent l'attrape couillon par excellence).


flacon ever matte



J'ai choisi la teinte 110 Honey en suivant les bons conseils de ma copine Bobbi Brown. C'est à dire que j'ai essayé une teinte claire, moyenne et foncé sur ma main. J'ai pris la teinte "moyenne", je l'ai posé sur ma joue, pour confirmer mon choix.
La texture est très fluide, et facile à travailler. Elle sèche assez rapidement, et je trouve qu'il n'en faut pas beaucoup. J'en mets une goutte sur le dessus de ma main et je la travaille avec un pinceau fond de teint (que j'ai acheté sur le site BuyInCoin dont je dois aussi absolument te parler). 
Au niveau de l'odeur, c'est pas le top. C'est une espèce d'odeur de concombre. Mais comme elle n'est pas du tout tenace, je m'en fiche un peu.


avis swatch clarins foundation


En définitive, une jolie découverte que ce fond de teint. Je l'utilise depuis une semaine seulement, je n'ai pas remarqué de zone sèche, ni de bouton. Mon teint est frais et naturel. J'espère que ce petit merveilleux va continuer sur son chemin du fond de teint parfait pour ma peau mixte pour toute la vie !

A moins que tu n'en connaisse un autre aussi bien, voir mieux ?

♥ ♥ 

Mis en scène : Clarins Ever Matte, environ 31€

Pour en savoir plus,  C'est exactement cette revue qui m'a poussée à l'achat.
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 22 février 2014

Défi photo ♥ 21 Pictures before Spring

Je ne sais pas toi, mais moi j'attends le printemps de pied ferme. Je me languis de lui. Je n'en peux plus de ces journées sombres, de la pluie, du froid. Je veux sortir mes robes à fleurs et prendre l'apéro dehors. D'ailleurs, quel plaisir que de se balader aujourd'hui avec petit Jules et de sentir le soleil qui pointait timidement le bout de son nez. C'est alors que j'ai pensé à remettre le couvert. Parce que tu sais bien que c'est dans les vieilles casseroles qu'on fait les meilleures soupes. Et j'ai eu envie de refaire un petit challenge photo de 21 jours pour attendre le printemps. Je sais qu'à Noël cela t'avait beaucoup plût, et comme moi je suis toujours en manque d'inspiration pour mes photos Instagram, c'est l'occasion idéale.


J'ai décidé de changer juste un peu la donne. J'essaierai de faire des recaps de mes photos, mais par contre, je ne ferai plus de top 5 ni de planche Pinterest. A Noël j'avais été un peu dépassée par les événements, et je n'avais pas pu venir voir chez tout le monde. Aussi il y avait eu tellement de photos, que le top 5 était finalement un peu inutile.

Je vais récapituler les règles du jeu pour celles qui avaient loupés le défi photo de Noël.

Comment ça va se passer ?

C'est facile. Chaque jour correspond a un thème. Chacun interprète ce thème comme il l'entend. Mais, devra faire une photo qui représente le thème. Le défi commence le 1er mars et se déroulera pendant 21 jours, histoire de souhaiter la bienvenue au Printemps. J'ai axé les thèmes essentiellement "girly".

Qui peut participer ?

TOUT LE MONDE peut le faire. Oui, TOUT LE MONDE ! Il ne faut pas avoir de blog, ni de Twitter, ni d'Instagram ni de quoi que ce soit. Tu peux le faire aussi tranquillement chez toi, pour toi. Bien sûre l'idée c'est de partager nos photos, et ce sera bien plus amusant que tu puisse partager tes photos sur la toile, donc le mieux est quand même d'avoir accès aux réseaux sociaux.

Je voulais préciser, comme dit ci dessus, que j'ai axé les thèmes assez "filles", girly. Je sais qu'à Noël certains garçons avaient participé, j'ai trouvé ça super chouette, mais bon, comme je suis une fille, que j'aime le truc de filles, j'ai aussi envie de me faire plaisir ! M'enfin, comme ça, ça ce sera un vrai challenge pour les mecs !!

Le déroulement ?

Chaque jour, je vais poster une photo sur Instagram reprenant le nom du thème, et le hashtag du challenge (#21PicBeforeSpring). Ensuite, pour celles qui n'ont pas Instagram, je ferai un bilan hebdomadaire de mes photos de la semaine ici sur le blog. A partir de là, toi tu as plusieurs possibilités :
- soit tu postes une photo par jour sur Instagram / Twitter / Blog avec le hashtag et le nom du thème
- soit tu postes tes photos une fois par semaine
En fait, il n'y a vraiment pas d'obligation, tu fais comme tu en as envie (tu peux même sauter des jours)

Cette fois, j'ai décidé de ne pas créer de planche Pinterest. Donc le challenge se déroulera essentiellement sur Instagram et Twitter parce que non, je n'ai toujours pas Facebook, donc, tu peux faire tes photos sur Facebook si tu le désires, mais sache que je n'y aurai pas accès et que je ne saurai pas partager. 
En ce qui concerne le partage de photos, je ne promets aucunement que je pourrai tout voir, tout partager, tout retwitter, mais je ferai mon possible pour ne rien louper, ou venir faire un coucou. Quoiqu'il en soit il sera mieux d'utiliser le hashtag prévu à cet effet (#21PicBeforeSpring). Ce sera plus facile aux internautes de retrouver les photos s'ils le désirent.

En résumé :

21 jours + 21 thèmes + 21 photos = 1 défi photo pour attendre le Printemps dans la joie et la bonne humeur. 

Alors ça te dit ? Partante ? On se donne rendez vous le 1er mars pour le 1er jour de Challenge, et en attendant, voici les thèmes du défi.



♥ ♥ 

PS : on m'a signalé que c'était balade et non ballade, mais comme il existe la ballade (la chanson) ça peut faire un joli jeu de mots, donc tu peux interpréter le jour 1 comme tu le souhaite !
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 20 février 2014

Ma boite à Beauté, la Bohème

Lorsque la mode des boites à beauté a commencé, j'ai tout de suite été attirée. Mais tu sais bien que même si j'ai toujours envie de plein de trucs, j'écoute bien trop plus souvent ma raison que mon cœur. Donc depuis tout ce temps, je bave sur certains abonnements mensuels remplis de jolis petits produits. Jusque là, d'une certaine façon, j'avais trouvé la parade : le swap. Parce que finalement, swapper, c'est une façon de se concocter une boite beauté surprise, avec la dimension humaine en plus. Mais, soit.


Du coup, il y a quelque temps, lorsque la gentille Pauline m'a proposé de tester "Ma boite à Beauté" j'ai bondis de joie. Non seulement, parce que c'était une box beauté mais en plus, parce que son éthique est tout à fait en concordance avec ce que je consomme en matière de beauté : une boite beauté naturelle, voire bio. J'ai bien sûre dit oui et j'ai reçu à mon domicile, la boite de ce mois ci : La Bohème.

"Ma Boite à Beauté" c'est quoi au juste ?
Ne cherchons pas trop loin, son nom est relativement explicite. C'est donc une boite, surprise, avec dedans une sélection de produits sur un thème donné. Puisque c'est une surprise, on ne sait donc pas ce que l'on achète (d'où ma comparaison avec le principe du swap). Enfin, jusqu'où jour où les blogs en parlent en fait... (coucou)

En quoi se différencie-t-elle de ses petites copines ?
Tout d'abord elle est plus cher. Et je ne trouve ça peut être pas plus mal, parce que je pense que la sélection de produit est plus efficace. Ensuite, ce n'est pas une box mensuelle mais une que tu peux t'offrir tous les deux mois. D'où son prix aussi. Et enfin, la grosse grosse différence, qui a fait que j'ai accepté, c'est qu'elle est majoritairement composé de produit bio ou naturelle avec derrière de bons concepts d'éthique, le tout en grand format.

Justement, qu'est ce qu'on reçoit ?
Des full sizes donc. Gros point fort. 
Mais aussi des marques presque inconnues. Comme je l'avais lu sur le blog de Mouchtique (mais malheureusement impossible de remettre la main sur cet article), cette boite est super si tu as envie de faire des découvertes, si tu es une grosse fan de produit de beauté, et que tu as envie d'aventure. Ce n'est pas ici que tu trouveras des marques connues type l'Oréal et consort : ici on sort de sa zone de confort. D'ailleurs, tu peux toujours essayer de deviner ce qu'il y aura dans les prochaines boites en jetant un oeil sur la liste des marques de "Ma Boite à Beauté". Tu verras ce que je te disais, il y a pas mal de marques connues comme étant naturelle ou bio.


Et concrètement ?
J'ai donc reçu la boite de ce mois (enfin, de ces 2 mois) qui est la boite au thème "La Bohème". Dedans on y retrouve une sélection de produit divers alliant modernité et tradition : 
- un exfoliant visage Ritessens
- un shampoing solide Secrets de Provence
- une crème pour les mains Cebelia
- un soin pour les cheveux Coslys
- un autre soin pour les cheveux (type serum) DeNovo
- un vernis rouge Avril
- des huiles "coquines" Tinky Box
Le tout emballé dans un joli sac mauve (on dit pochon mais j'aime pas ce mot) et accompagné d'une carte illustrée avec le menu de la boite.





Ce que j'en pense ?
J'en suis RA-VIE et je ne mâche vraiment pas mes mots. Je trouve que la sélection des produits est top. Tous ces produits sont tout à fait dans mes goûts et me correspondent vraiment. Je suis passée au naturel pour mes cheveux à l'ouverture de ce blog, donc à ce niveau là, je suis dans mon élément. Et pour le reste, j'apprécie le côté produit "full size". Je mettrais quand même (parce qu'il faut rester objectif) 2 bémols.
Le premier, c'est que j'aurai aimé un autre soin visage plutôt que deux soins cheveux. Mais ça c'est vraiment pour faire l'enquiquineuse parce que ces deux produits sont très cools. 
La deuxième, c'est que j'aurais trouvé ça chouette un petit goodies qui illustre le thème. Même si au final, les goodies finissent vite au fond d'une poubelle.
Par contre, je trouve ça sympa qu'il n'y ai pas d'abonnement, et donc, qu'on puisse s'acheter la boite quand l'envie nous chante.

C'est super tout ça, tu m'as convaincue, mais quid de son prix ?
Comme je te le disais, elle est plus cher que les autres boites du marché. Mais rappelons à nouveau qu'on est sur une boite sans abonnement que tu peux t'offrir tous les 2 mois. Son prix est de 29 € (frais de port non compris) et est justifié par la présence de 7 produits full size. Ici, pas de miniatures, d'échantillons à foutre au bac, ou de format voyage. Elle est livrée en France Metropolitaine (hors Corse), Monaco, Suisse, Luxembourg et.... Belgique !! La bonne nouvelle !
Si cette boite est un indispensable ? Tout dépend de ta consommation de produits. J'avoue que ce qui m'a aussi bloqué dans ces histoires de boite beauté, c'était le côté abonnement, tous les mois, profusion, et finalement, un tas de produits dans ta salle de bain que tu n'utilises pas (parce que trop, ou peu adapté). Ici, l'avantage c'est que tu peux te choisir de te l'offrir une fois de temps en temps. Le but étant quand même de rester sur une boite éthique, donc pas de gaspillage. Enfin, je crois que c'est l'idée....

Si mon article t'a conquise, saches que tu peux encore trouver cette merveilleuse boite La Bohème juste ici, mais que tu peux aussi retrouver quelques uns des produits en vente seul sur la boutique de "Ma Boite à Beauté".

Alors ? Qu'en penses tu ? De "Ma boite à Beauté", de "La Bohème", toussa toussa ?



♥ ♥ 
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 18 février 2014

Nail Minute ♥ Deborah Lippmann Whatever Lola wants

Je reviens aujourd'hui avec un deuxième article "Nail Minute" pour te présenter encore un Deborah Lippmann (le premier Nail Minute juste ici). Il s'agit du Whatever Lola wants et je l'ai aussi reçu à Noël de mon merveilleux et généreux chéri d'amour (qui décidément m'épate de son bon goût). J'avoue j'étais assez suspicieuse quand je l'ai vu dans le flacon la première fois. Je me doutais bien que ce n'était pas un vernis couvrant et je me demandais ce que j'allais bien pouvoir faire de ce petit. Quand je reçois un vernis (et avant d'en acheter un aussi) je vais toujours voir sur Google comment il rend en swatch. Du coup, j'avais vu que Whatever Lola wants pouvait se poser plutôt comme un top coat. Je suis pas hyper fan des top coat en général. Un simple soucis de flemmardise.

Et puis j'ai vu cet article de My Beauty qui présentais un nouveau vernis de chez Dior (le Perlé 187). Là dessus je me suis dit : "m'enfin c'est dingue, il ressemble super fort à mon Deborah Lippmann" et comme de fait, tu verras qu'il a un gros air de ressemblance. La différence c'est que le Dior a l'air matte, mais pour palier à cette différence, un top coat matte par dessus et le tour est joué. Donc J'ai posé WLW tout seul, sur une base transparente. Et tu sais quoi ? Je l'adore ! Je le trouve magnifique comme ça tout seul. Un petit côté perlé, une manucure nude, simple et efficace (tu l'auras remarqué je suis à fond dans ma période nude, que ce soit pour les yeux ou pour les ongles, moi j'ai envie de na-tu-rel). 

Allez viens jeune Padawan ! Laisse-toi enivrer par la splendeur de Whatever Lola wants, encore une merveille de la grande Deborah Lippmann.






♥ ♥ ♥
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 16 février 2014

Chasser le naturel ?

Je suis une personne tout ce qu'il y a de plus normale. Que l'on s'entende bien, je n'essaye pas de me flageller pour recevoir des compliments. Non, juste je constate. Dans la rue, on ne se retourne pas sur moi : ni parce que je fais peur, ni parce que je dégage le charisme. Je suis une citoyenne lambda, une passante parmi la multitude des autres passants. De ce constat naît deux réflexions : la première c'est que je suis bien chanceuse, d'être comme je suis. Je n'attire pas les moqueries, les regards déplacés ou les injures. Je peux sortir en pyjama le dimanche matin pour sortir Jules sans risquer de me retrouver dans le Voici. La deuxième c'est que, parfois, j'aimerais être au milieu des attentions de par tout ce que je pourrais dégager. 


Pour pallier à ma "normalitude", j'ai appris très jeune à me maquiller. J'ai vite pris conscience qu'un visage normal, cela pouvait se travailler. S'embellir. Se mettre en valeur. Aussi dès l'âge de 16 ans, les gens ont commencé à me connaître comme ça. La fille aux yeux noirs. Si bien que ce petit "atout" a fini par ne plus me quitter. Le maquillage et moi, on était devenu potes. Un peu trop potes. Aujourd'hui je suis à ce stade, où je voue carrément une dépendance pour lui. Oui. Je ne peux plus sortir nue. J'en suis même arrivée à cette conclusion, le dimanche, quand je sors le chien en pyjama, et que forcément je ne suis pas maquillée, je me trouve moche. Du coup, je me tiens mal, je me cache sous ma capuche, je marche la tête baissée et le dos voutée. Ouais. Je me sens moche, et je me comporte en tant que telle. Raser les murs, ne pas attirer l'attention, au mieux éviter que l'on me regarde. Sans aucune confiance en moi. Au plus petit, au mieux. En voilà une belle croyance à briser.

Aussi, l'autre jour, alors que je regardais une vidéo spectaculaire sur Youtube d'un avant/après make up, je me suis rendue compte que je n'étais pas la seule dans ce cas là. A savoir, ce cas où le maquillage te sublime. De là, est parti une discussion assez profonde avec mon copain sur le pouvoir du maquillage mais sur ces effets néfastes aussi. Non seulement parce que pour la plupart des marques ils y foutent tout un tas de trucs dégueulasses, mais en plus, parce que pour certaine personne, selon lui, le maquillage est un leurre. Imagine toi aller en boite, boire un coup, rentrer avec un mec (une nana), et le lendemain matin il enlève tous ses attraits. L'alcool ne faisant plus effet, tu te sentirais même un peu dupée. Mais qui est donc cette personne dans mon lit ? Au delà de ça, on pourrait même se demander le pourquoi du maquillage ? Pour se satisfaire soi même, ou pour plaire aux autres ?

Depuis, je m'interroge pas mal là dessus. Je vois aussi de plus en plus de photos Pinterest sur cette fameuse technique du contouring à la Kim Kardashian, et même si l'effet est assez spectaculaire, je me demande jusqu'à quel stade nous devons aller au nom de la "sublimation". J'avoue que cette technique me met assez mal à l'aise. Quel nombre de produits devons nous utiliser, à quels effets spéciaux devons nous avoir recourt, combien de couche de fond de teint, d'highlighter et de blush pour ce rendu qui se veut "naturel" ? La nature ne serait-elle pas de ne pas nous maquiller ? De nous accepter telle que nous sommes ?

Je suis loin de faire ce pas. Cet été, avec tous mes problèmes d'yeux sensibles, j'ai vécut une véritable angoisse à l'idée de devoir me séparer complètement de mon eye liner. Seulement le verdict était là, c'était lui qui me causait des problèmes. Après deux semaines de vacances au soleil, je redoutais ce lundi où je devais arriver sans eye liner. Mon atout depuis toujours. Et ce qui est arrivé m'a le plus étonné. Personne n'avait rien remarqué... Rien du tout. Autrement dit, je faisais une fixette inutile. C'est aussi pour ça que ces temps ci je m'intéresse tant au maquillage neutre, le fameux "make up no make up", et le parcours de Bobbi Brown, grande prêtresse du naturel. Je voudrais pouvoir en faire le moins, sublimer le plus, jouer de mes atouts à moi (et pas de ceux de la paillette qui brille de mille feux).

Il est un fait, que mon deuxième plus gros complexe est mon visage "à nu". Je ne peux me passer de mes artifices, ni laisser mes pores et mes comédons se débattre seuls, menant une sorte d'anarchie et de dictature de la non-netteté. Je combats contre les rougeurs, les aspérités et les cernes. C'est sûre, grâce au maquillage, le matin quand je sors de la salle de bain et que je me regarde dans le miroir, je me trouve belle et rayonnante. Je prends confiance en moi. J'ai l'allure fière et la tête droite. Mais il y a un revers à cette médaille : c'est que cette assurance s'efface au fur et à mesure de la journée et de mon maquillage... Si bien que j'en arrive à me demander, dans quel mesure, le maquillage est mon allié...

♥ ♥ 

Crédit photo : via We Heart it
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 14 février 2014

Haul ♥ Une Sensibox et des nouveautés Avène

Je sais bien que quand on utilise le terme "haul" on veut surtout parler des derniers achats. Mais j'ai décidé de faire une entorse à la règle, et mettre dans cette catégorie, les produits que j'ai eu la chance de recevoir dans ma boite aux lettres. Il s'agit de produits que je dois tester, mais faute de temps j'ai déjà envie de te donner un aperçu. Comme ça prend du temps de bien tester un produit (j'insiste sur le "bien"), je me suis dit que dans ma catégorie "haul" je te parlerai aussi des nouveautés que j'avais en main. Il s'agirait juste d'une présentation rapide des dernières acquisitions. Ne t'inquiète pas, je te préciserai toujours si mon "haul" concerne des produits achetés, ou des produits reçus, pas de cachotterie entre nous !


Justement, j'ai reçu la semaine dernière une énoooooorme boite de la part d'Avène : la Sensibox (oui, je suis une pourrie gâtée). Et je voulais de suite t'en parler parce que, mon Dieu, mais que j'aime cette marque d'amour. De loin, et même bien avant que j'ai des contacts avec la marque, c'était la marque de pharmacie que je préfèrais. Ils ont tellement de choix, et jusqu'ici tout ce que j'ai pu tester chez eux, fut un succès. D'ailleurs, les derniers produits en date font partie intégrante de ma routine (le mascara et le masque apaisant). Maintenant que la partie "je-suis-une-groupie" est finie, je vais enfin pouvoir te montrer tout ça.

Donc, j'ai reçu ce qu'ils appellent une Sensibox. Dedans, les dernières nouveautés de la marque, pour peau sensible. Comme tu le sais, j'ai une peau bien bien pénible. Pour rappel : mixte et sensible, avec les yeux très mais très sensibles ! C'est à dire que je dois me démaquiller très doucement, je suis sous traitement pour une acné en zone T et une rosacée sur les joues. Du coup j'ai pas mal de difficultés à trouver une bonne balance entre la zone T autant grasse que déshydratée, mes plaques sèches dues au Différin, mes joues qui picotent et mes yeux qui brûlent. Bienvenue chez moi, c'est la joie ! 


Dans cette boite on retrouve plusieurs gammes de produits : la nouvelle gamme anti-âge Ysthéal, la gamme Xeracalm et la gamme Tolérance extrême. Dernière nouveautés aussi, une crème pour les mains Cicalfate (tu sais Cicalfate c'est ce produit que tu peux utiliser pour cicatriser tes bobos, et bien ils l'ont fait en crème pour les mains).

En ce qui concerne les produits on retrouve :
- une huile lavante relipidante Xeracalm, pour nettoyer en douceur (qu'on peut utiliser aussi pour le bain, chic chic)
- un baume relipidant Xeracalm, nourrissant et anti-irritant (à utiliser aussi pour les nourrissons et les enfants)
- un lait nettoyant Tolérance extrême, pour démaquiller le visage et les yeux (et éviter de frotter ce qui peut être irritant)
- une émulsion anti-ride Ysthéal (encore un anti âge, je vais finir par me sentir vieille #lol )




Comme tu peux le voir, que du lourd ! Au premier abord mon attention a de suite été attirée par la crème pour les mains et par le lait démaquillant. Puis en lisant les notices, je suis aussi très curieuse de l'huile lavante (surtout si on peut l'utiliser pour le bain). Comme je te le disais, je n'ai encore rien testé, c'est juste une présentation rapide. Je reviendrai en détail sur ces produits après une utilisation significative. J'avoue que je suis un peu moins branchée par les produits anti-âge parce que même si je vais avoir 30 ans et que je suis dans l'âge idéal pour commencer, j'ai un visage encore très poupon. On me donne encore facilement 18 ans ! Donc, pour moi, les rides, c'est un problème de "pour plus tard" et c'est tant mieux !

Alors dis moi ? Tu les connais ces produits ? Il y en a un en particulier dont tu voudrais que je te parle rapidement ? 



♥ ♥ ♥

Mille mercis à Avène et tout particulièrement R. qui est toujours si attentive et charmante avec moi !

PS (encore) : Merveilleuse Saint Valentin à tous !!
PAIX & AMOUR

♥ 
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 12 février 2014

Wishlist ★ J'veux d'la palette !

Depuis mes dernières acquisitions en matière de palettes (à savoir une Sleek et une Naked), c'est comme si je découvrais un tout nouveau monde (comment ça je me répète?). Des palettes il y en a par millier et elles me font absolument toutes envie. Plus j'en vois, plus j'en veux. Si bien que je me suis créé un hashtag pour moi toute seule, j'ai nommé #OdileObsessionPalette. Parce que oui, cela tourne limite à l'obsession. Bien sûre, mon porte feuille est là pour tenir les rennes et ne laisse pas parler l'impulsivité qui est en moi. Non, comme à mon habitude, je les mets sagement dans ma wishlist Pinterest et je laisse mijoter. 

Oui enfin sauf que, elles sont en train de s'accumuler sur ma wishlist et d'ailleurs ma planche Pinterest commence à devenir longue comme mon bras. Bonjour Make Up, me voilà ! Comme ma dernière wishlist datait d'avant Noël, j'ai jugé bon d'en refaire une spécial palette. Surtout que c'est vraiment amusant à faire (même si ça prend un temps de gueux). 

Dans ma wishlist palette, on retrouve :



1. La palette Nude Tude de The Balm. (source photo)
J'en ai pas mal entendu parlé et je la trouve vraiment jolie. Surtout que pour moi, elle n'est pas vraiment nude, et au contraire, avec ses fards foncés, elle me permettrait de m'éclater pour mes maquillages de soirées (même si, je ne suis plus une grande sorteuse). Ce qui m'a empêché de franchir le pas jusqu'ici, c'est son prix (environ 30€ il me semble).

2. La palette Meet Matt(e) de The Balm
Tu l'auras compris, The Balm me fait carrément de l'oeil en ce moment. Si bien que je dois feinter pour ne pas passer par le Di en bas de chez moi et risquer de dévaliser le rayon The Balm. Cette palette, comme son nom l'indique, est composée de fard matte. Depuis que j'ai lu la review de Laetitia sur son blog, cette palette m'obsède, parce que j'adore les mattes, bien plus que les irisés ! 

3. Bobbi Brown, palette Warm Smoky Eye
Je surkiffe les marrons, et encore plus les tons chauds. C'est ce qui me va. Alors on va pas essayer des formules de bleus et de verts, si les marrons sont parfaits pour moi. Je ne connais pas du tout les produits Bobbi Brown, mais depuis que je lis le livre, j'en suis super curieuse.

4. La petite dernière de chez Chanel, palette n°537 Quadrille
Son nom ne me fait pas du tout rêver, mais ses couleurs oui. A nouveau des tons nudes, des rosés, la combinaison parfaite. Ce que j'aime c'est son tout petit format, idéal pour les voyages. Ouais bon, je pars pas en voyage si souvent que ça, mais faut bien que je prévois pour cet été et pour Montréal (ça je t'en parlerai à l'occaz). J'ai d'ailleurs vu qu'il y a celle de Bare Minerals qui lui ressemble (la palette The Happy Place). 

5. La palette Sleek i-Divine, Oh So Special. (source photo)
Là on peut carrément dire que c'est la faute à Karosweet puisque c'est elle qui m'en a parlé et que j'avais même pas pris connaissance de cette petite. Allez, je te laisse deviner : mais qu'est ce qui peut donc bien me plaire dans cette palette ?

6. La palette Sleek i-Divine, Vintage Romance. (source photo)
Elle me fait de l’œil depuis que j'ai commandé ma palette Au naturel. J'aime ses tons roses (tiens bon ?) mais aussi les tons chauds (ah ui?)... Bon je pense que tu commences à me cerner... Je la trouve quand même différente des autres, mais dans l'idée de la Nude Tude. Donc je pense que ce serait plutôt l'une ou l'autre. A voir. J'avais dans l'idée de l'acheter à Londres, je ne l'ai pas trouvé, et me suis rabattue sur la Naked 3 (pauvre de moi hein?).

7. Une leçon de maquillage Bobbi Brown.
On est carrément hors sujet parce qu'il ne s'agit pas du tout d'une palette, mais depuis que j'ai la feuille des workshops de chez Bobbi Brown en main, j'ai vraiment envie d'aller y faire un tour. Celui qui me fait de l'oeil, c'est la leçon "Pretty Powerfull" qui est une leçon de 45 minutes sur les fameux 10 temps de Bobbi Brown. Comme je suis encore débutante, c'est genre maintenant ou jamais. Si cela t'intéresse, cette leçon coûte 55€ et se fait dans la boutique Cosmeticary / Bobbi Brown (quartier Dansaert) à Bruxelles. Le must suprême serait quand même de m'offrir la session "Master Lesson" qui t'apprend tout pour devenir un pro (mais qui elle coûte 150€).

Voilà Voilà.

Qu'est ce que tu penses de ma petite wishlist ? Tu as des envies palettes toi en ce moment ? (Ouille, mais tu vas me tenter si tu me le dis....)

★ ★ ★
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 10 février 2014

J'ai lu ♥ Vengeance en Prada de Laura Weisberger

... et je peux déjà te dire que mon avis est très mitigé. Comme ça, ça, c'est fait. Mais avant d'entrer dans le vif du sujet, c'est à dire mon avis sur le livre "Vengeance en Prada : Le retour du Diable " (tu suivais ?), je tiens d'abord à t'informer que je vais SPOILER le livre. Donc si tu ne veux pas connaitre l'histoire, vite vite, passe ton chemin. Pour celles qui lisent entre les lignes, je le répète ATTENTION SPOIL !


Bon, introduction faite, sache avant toute chose qu'à la base je suis une grande fan de chicklit. Il fut un temps, je ne lisais que ça. Et forcément, quand le livre "Le Diable s'habille en Prada" est sorti, je me suis jetée dessus. J'ai adoré ce livre. D'abord parce que cela parlait du monde de la mode, et que, si tu ne le sais pas encore, c'est mon monde (je bosse comme styliste). Mais en plus parce que j'ai trouvé les personnages super bien "dessiné". Miranda a été écrite d'une manière absolument géniale, tant bien que son "c'est tout" est devenu une private joke pour moi toute seule (oui parce que souvent les gens oublient la signification de ce "c'est tout" qui vaut un bon paragraphe dans le Tome 1). Quand le film est sorti, j'étais complètement ravie. Même si, comme à chaque fois qu'un film sort, ils se sentent toujours obliger de changer quelques détails, et même si je trouve que Simon Baker est particulièrement moche dans ce film, je l'ai adoré ! Je pense l'avoir vue 18 fois, en ressentant ces papillons à chaque fois que j'entendais au début du film la chanson de KT Tunstall "Suddenly I see". En gros, je suis une fan incontestable du Diable s'habille en Prada.

Alors quand la suite est sorti, j'ai couiné. Je me rappelle un peu avant Noël avoir tenu le livre dans mes mains et le regardant tel un gros gâteau que j'allais dévorer. Dé-li-cieux. Puis mon copain a eu l'idée génialissime de me l'offrir pour Noël, et je n'ai pas tardé longtemps à commencer ma lecture.

C'est là que ça a commencé à se corser (attention spoil, je te le rappelle). 

Tout d'abord, j'ai trouvé les 100 premières pages d'un ennui mortel. Je ne comprenais pas trop où l'auteur voulait en venir, j'attendais avec impatience que Miranda Priestly fasse son apparition. Après tout, le titre porte un peu son pseudonyme. Mais rien. Puis, j'ai commencé à trouver Andrea (l'héroïne) d'une incroyable bêtise. Je t'explique. Elle rencontre l'homme de sa vie, elle va se marier, le jour du mariage elle trouve une lettre que sa belle mère a écrit et qui désapprouve formellement le mariage. Elle se gâche sa journée de mariage, pleure, est malade, et ça dure, ça dure ça dure. Déjà, mais bon, c'est moi, si je trouve ce genre de lettre le jour de mon mariage, je ne pourrais pas tenir ma langue une minute, et je ne cacherais pas un truc aussi gros. J'aurais juste envie d'en parler vite fait bien fait, et régler cette histoire recta. Surtout si j'ai une relation très complice avec mon futur mari, comme l'écrivain avait l'air de le décrire. Mais bon, c'est peut être propre à ma personne.

La suite : elle pense que son mari la trompe, de nouveau ne dit rien. Elle tombe enceinte, part en voyage, et toujours ne dit rien. Donc jusqu'ici, elle tait la lettre, tait ses doutes, tait sa grossesse. Là je me dis que vraiment, elle pousse le bouchon Andrea, bonjour la confiance en son mari. Non mais sérieusement ? Qui fait ça ? Après 4 années de vie commune avec quelqu'un ? Bref, tout ça me paraissait trop improbable et irréelle. De plus, toujours pas de Diable en vue.

Mais heureusement, j'ai continué ma lecture, et enfin les choses sérieuses ont commencé. Miranda qui s'intéresse de très près au magazine que Andrea a créé et une offre faramineuse qui tombe. On voit doucement se profiler au loin la scène : des disputes avec sa meilleure amie Emilie (oui sa pire ennemie dans le Tome 1) et son mari qui la pousse a revendre son magazine, elle qui ne veut pas. J'avoue que là ça a commencé à me plaire. On retrouve notre bon Diable qui rend la vie des autres impossible. Quelques clichés bien drôle sur le monde de la mode. Seulement voilà, parmi tous ces événements, j'ai trouvé le personnage d'Andrea complètement exagéré. Je ne me suis plus du tout retrouvée en elle. A plusieurs fois je me suis dit : "Non mais c'est bon là, t'es une adulte maintenant, arrête de faire la petite fille, pose toi, réfléchis, parle et arrondis les angles ! ". Mais je me suis dit que cela devait faire partie de la trame : des désaccords pour pouvoir avoir par la suite des "accords". Sinon, il n'y aurait pas d'histoire.

Eh beh non. La fin du livre ne s'est pas du tout passée comme je l'espérais et pour moi, s'est finie en eau de boudin. Une dispute, une trahison, une manque de communication flagrant entre tous les personnages (qui sont censé être meilleurs amants et meilleurs amis depuis des années), un divorce, une amie perdue, l'ex qui revient pour une pseudo happy ending.... J'ai trouvé ça juste "trop". Je me suis un moment demandé si ce n'était pas moi le problème car j'ai lu énormément d'avis positif sur les réseaux sociaux tandis que moi j'étais super déçue du livre. Autant le Tome 1 pouvait être réel, autant celui ci était romancé à la "Feu de l'amour". Les états d'âme d'Andy ne m'ont pas plu, l'histoire non plus et j'ai trouvé Miranda Priestly un peu trop absente dans cet opus qui était censé représenter sa revanche. Ça manquait de rabattage de caquet comme je l'avais tant aimé dans le Tome 1.

En bref, je me suis ennuyée en lisant ce livre sautant même certaines pages. J'avais dis "avis mitigé", j'avoue en me relisant, qu'il est même négatif. Du coup, je me vois changer mon fusil d'épaule puisque la suite de Bridget Jones est sorti en anglais il y a peu, et que j'ai peur de ressentir la même chose avec ce livre. Serait-il dépassé de faire des suites 10 ans après ? Toi aussi tu crois que le problème c'est moi ? Tu l'as aimé ce bouquin ?


♥ ♥ ♥
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 8 février 2014

Le temps d'une mise au point.

Cela faisait longtemps que je ne t'avais plus parler. Vois-tu c'est la difficulté du blog humeur. C'est qu'on est justement pas toujours "d'humeur" à parler. Non pas que mon humeur soit mauvaise. Mais plutôt que j’acquière des certitudes, et que je ne juge pas utile d'en parler encore et encore. Parce que même si j'adore parler du bonheur, de comment le trouver, je ne veux pas être redondante. Je déteste ce mot. Redondant. Alors je parle beauté. Oui c'est vrai, ces temps ci je parle beaucoup beauté. Mais j'ai des raisons pour ça. Grâce à ça, je m'évade et tu ne t'imagines pas à quel point.

Quand en novembre j'ai publié ce petit sondage pour savoir un peu ce qu'il te manquait ici, j'ai été étonnée du nombre de personne qui m'ont répondu "plus d'articles beauté". Parce que c'est sûre, moi je n'ai jamais été une blogueuse beauté. Cela n'a jamais été mon intention de l'être, même si, dans mon quotidien, j'adore prendre soin de moi. Je me suis toujours dis que les autres faisaient ça tellement mieux que moi, qu'il y avait assez de source sur le net. Même si depuis 2 ans de blogging, ce sont bel et bien des blogs beauté que je lis (ou nail art), ce qui m'a empêché de faire de la beauté jusqu'ici c'était de me montrer. Car soyons clairs, je ne me montrerai pas. Je ne suis pas prête, je n'en ai pas l'envie. J'ai encore envie de me préserver.

J'avoue que le net me fait toujours un peu peur. Cette fameuse "e-reputation", ce qu'on peut lire, ce qui peut se dire. Bientôt faudra penser à inventer la police du net, pour éviter la diffamation, les petits règlements de compte, toussa. Je vais peut être loin, mais ce qui est sûre, c'est que je ne veux pas que mon visage soit associer à Odile Sacoche, ni même mon vrai nom. Combien d'histoire n'a-t-on pas entendu de personne qui "se sont fait eu" de par Google ou Facebook ? Voilà pourquoi j'essaye de rester au possible anonyme. Même si je ne le suis plus vraiment. Parce qu'on m'a déjà vue, parce que je me rends au évènements, parce que j'ai toujours adoré rencontrer des gens et avoir plein d'amis. Ou simplement, parce que pour certains partenariats je dois divulguer mes coordonnées.

C'est ce qui a changé ce derniers temps aussi. Les partenaires. Mon blog m'a permis d'ouvrir des portes. Jusqu'à cet été j'avais essayé de les laisser fermée au maximum, parce que justement, j'avais peur de divulguer qui j'étais. Je distribuais pas mal de "non merci" pour éviter de devoir donner un nom, un prénom ou une adresse. Et puis je me suis sentie bloquée de me cacher, de ne pas pouvoir participer aux rencontres. Ce n'est pas moi ça. Je suis avant tout un être très sociable. Alors j'ai accepté de "partenarier". Mais pas avec n'importe qui, et pas pour n'importe quoi. Je veux garder cette ligne de conduite, me rester fidèle. J'ai la chance d'avoir un contact très chaleureux avec les partenaires que j'ai. Le courant passe bien, j'ai confiance, et d'ailleurs, si vous me lisez, merci. Je sais ce qui se dit sur les blogueuses, que certaines se comportent comme des divas, je voudrais promettre que je ne le serai jamais : je fais d'ailleurs mon possible pour ne pas l'être.

Tout ça pour dire que oui, maintenant, je fais de la beauté. J'évolue. Je prend de nouveaux chemins. Je sais ce que je ne m'aventurerai pas dans tous les méandres de cet immense univers, de par le fait de ce blocage de montrer ma trogne. Mais j'aime ce que je fais. Depuis quelques mois, j'ai l'impression d'entrer dans un univers tout nouveau. Je redécouvre la saveur du blogging d'antan. Je revis ma vie 2.0. Je découvre les blogueuses belges, d'autres blogueuses beauté vraiment charmantes. J'apprends. C'est ça surtout. J'apprends. Comment utiliser mes pinceaux, mon fond de teint, les erreurs à ne pas faire,...

Du coup. Mon attention est portée la dessus. Je m'évade de façon futile. Pour une fois sans me poser les questions existentielles de la vie : où suis-je, où vais-je, dans quelle étagère ? Je me retrouve comme à mes débuts du nail art, avec juste l'envie de bien faire. Alors j'ai troqué ma lecture Toltèque, par une lecture Bobbi Brownesque. Sans oublier qui je suis, ni d'où je viens.

J'espère que tu ne m'en voudras pas trop, de moins parler. De moins m'étendre sur mes états d'âmes. J'avoue que déjà, il y en a moins. Comme en chaque début d'année, en fait, puisque je prépare mes projets. Cela me rends heureuse. Et si j'ai le cafard, au lieu de me demander pourquoi et comment changer ça, je traîne sur Youtube. Parfois, la vie est juste simple. Même si là, la première barrière que je rencontre, c'est que derrière ce Beauty Universe, le porte feuille ne va pas forcément suivre... Mais ça....C'est une autre histoire...

♥ ♥ 

Crédit photo : Sephora via Pinterest
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 6 février 2014

The Great Naked 3.


Bon.

Par où commencer ?

Après les blogs, c'est ma collègue qui m'a soufflée cette idée. Et quelle idée ! Me parler de la Naked Palette Mais ça, tu le sais déjà. J'avoue que comme je sais qu'elle me lit, j'ai bien envie qu'elle s'etouffe de rire quand j'écrirai que "oui, tout est de sa faute, cette obsession pour Urban Decay est arrivée à cause d'elle". J'aurai dû écrire une lettre du genre : " Comment j'ai sombré dans les cosmétiques...."

Et c'est un peu ça. Depuis 2 mois, je mange Youtube, je bois Youtube, je dors Youtube. J'écume les sites et les blogs à la recherche du savoir suprême, des tutos Urban Decay, ou des preuves que cette marque ne vaut pas tant le coup que ça. Alors j'ai trouvé des dupes, j'ai acheté des dupes mais j'ai laissé dans un coin de ma wishlist une vraie Naked palette. Comme une poire pour la soif. Comme pour le jour où je serai prête pour ce coup de folie. J'ai couiné comme une souris quand j'ai reçu ma palette Sleek suivie de ma Faked Palette. J'ai kiffé sa race. Aujourd'hui, je kiffe encore.

Est venu Londres. Une journée avec mon amoureux. La légereté, le temps agréable, un bout de rêve quand il est sorti de la boutique Prada avec de nouvelles chaussures. L'inspiration qui ne venait pas pour m'acheter des fringues, les Superdrug presque introuvables ou vides. Mais je passais une journée délicieuse, excellente même, avec le soleil qui pointait timidement son nez derrière les nuages. Puis au détour d'une rue, sans crier gare, une pancarte. L'homme qui dit : " Tu as vu ? Ici, la Naked ! Allez viens on entre ! "

Et on est rentré. Chez Debenham.

Ô malheur j'ai envie de te dire. Mais Ô espoir ! Sans aucun contrôle, mes yeux cherchaient frénétiquement Urban Decay. A ce moment là, je savais déjà que j'étais foutue. Elles étaient là. L'homme disait que c'était un signe, lui qui n'y croit généralement pas. Il y avait des étoiles dans ses yeux autant que moi dans les miens. C'est là que le coup de folie a surgit. Il a dit quelque chose comme c'est maintenant ou jamais. Que depuis le temps... Que j'allais regretter. Dans le fond, je savais qu'il avait raison. Je n'ai plus réfléchis, comme enveloppée par la douceur de la journée et par la confiance en l'instant présent. Ce n'était plus ma raison ou mon porte feuille qui parlait, mais bien mon cœur, ma folie.

Alors voilà...

Pardon lecteur parce que j'ai pêché. Tel un mouton de berger j'ai suivi le troupeau. J'ai vu de la lumière et je l'ai laissé rentrée.

Elle.

La belle. La douce. La splendide.

Naked 3.



Naked Palette 3, Urban Decay, 37£ chez Debenham.

♥ ♥ 
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 3 février 2014

Le défi du lundi ♥ Kit manucure réussie


Cela fait des mois que je me dis que je dois participer au défi du lundi de My Beauty. Chaque fois je trouve les thèmes supers chouettes et chaque fois, cela me sort complètement de la tête. Sauf que cette fois, j'ai enfin réussi à prendre le temps de le faire, et surtout de ne pas l'oublier.  D'autant que le thème me parlait super bien puisqu'il s'agissait des ongles, de comment on en prend soin, de nos produits chouchoux et de quelques astuces. J'ai décidé de me concentrer sur les produits surtout. Je t'en avais déjà présenté pas mal il y a longtemps (presque un an je crois) et franchement, je les aimes tous tellement, que je n'ai pas changé ma routine. Ceci est donc un article "confirmation" et pour les nouvelles, c'est un petit "remind" (toujours utile hein).


Tout d'abord, il faut prendre soin de ses cuticules et ça c'est super, mais super important. Perso, je ne trouve rien de pire qu'une jolie manucure ou un joli vernis avec des cuticules rongées. J'ai du vraiment prendre sur moi à l'époque où je faisais du nail art parce que justement j'étais cette personne qui se bouffait les envies (comme je les appelle). Mais une fois qu'on trouve la super technique et les bons produits, c'est dans la poche. Surtout qu'il n'y a pas vraiment grand chose à faire. Il suffit de poser un produit cuticule sur ses ongles et le pourtour avant d'aller dormir, la nuit fera le reste. Cela va bien les nourrir, elles ne seront plus sèches et donc on aura plus envie de les tirer ou les gratter. J'alterne entre le sérum réparateur d'Ecrinal, l'huile vanille de Nfu Oh ou le Doigts de Fée de Lush. C'est vraiment selon mon humeur puisque les 3 soins ont des odeurs très différentes donc c'est selon que j'ai envie de citron (Lush), de vanille (Nfu Oh) ou de "fruits" (Ecrinal). J'ai une mini préférence pour le Lush car c'est un beurre, plus facile à appliquer, donc moins de taches sur les draps (puisque je pose mes soins la nuit). Pour repousser les cuticules, le truc le plus simple c'est de le faire doucement après la douche ou le mieux encore c'est dans le bain. Pas besoin de produit abracadabrant, l'eau chaude est parfaite !

SI JAMAIS tu n'as pas envie d'investir dans un de ces produits tu peux aussi tartiner tes doigts de vaseline ou d'homéoplasmine, ça fera très bien l'affaire (j'ai appris ça il y a peu, testé et approuvé). Mais sache que cela fait plus d'un an que j'ai ces huiles, et je n'en suis qu'a la moitié, donc niveau rentabilité c'est top ! Le Lush quant à lui, a une date de péremption posée à un an.


En ce qui concerne la crème pour les mains, j'en ai testé 10.000 de toutes les gammes (même celle de chez Aldi), j'ai longtemps adoré le Baume du Jardinier mais son prix me rebutait toujours un peu. Puis en suivant les conseils de pas mal de blogueuses nail art, j'ai décidé de tester la crème pour les mains Le Petit Marseillais. Ce fût la révélation ! Cette crème sent divinement bon, elle n'est pas trop grasse, pénètre bien et surtout fait super bien son job. Cela reste ma chouchoute à tout jamais. J'ai testé deux sortes, et 10/10 pour les deux.

SACHE QUE j'ai testé aussi la crème pour les mains Corymer qui est vraiment pas mal non plus, et la crème Roger Gaillet reçu dans ma boite hiver. Pour cette dernière, bien que son odeur est divine et que cette crème est fluide, l'odeur reste assez entêtante et me fait éternuer (ouais). Donc si Le Petit Marseillais devait à ne plus faire ses crèmes, je partirai sur la Corymer.


En ce qui concerne mes top coats et bases coat, j'ai enfin trouvé mes valeurs sûre. En tant que base coat, je ne jure que par le Nourrish Me d'Essie. Idem, ce flacon me dure depuis un an, il commence d'ailleurs doucement à se vider et "s'empâtir" (Si ! Ce mot existe). En top coat, c'est le sèche-vite de chez Poshé qui est mon compagnon de tous les jours. Je ne peux vraiment plus m'en passer, dès que tu connais le sèche vite et que ton vernis est sec en 10 minutes, sans accroc sans rien, tu peux plus faire sans. L'avantage du Poshé c'est que sa compo est vraiment bonne (contrairement au Sèche Vite qui est très néfaste, c'est d'ailleurs écris sur la boite) et que comme les autres produits, il dure longtemps (toujours un an pour ce flacon). Et dans les cas du top coat matte, mon choix se porte vers le So Matt de Bourjois.

POUR LE MATT TOP COAT j'en ai aussi testé plusieurs et c'est le Bourjois qui a remporté la battle haut la main. En course il y avait le Mavala et le Essie Matte About You, et franchement, c'est Bourjois mon préféré et qui tient le plus longtemps. Chez moi, le matte a tendance à se polir, surtout le Essie.

J'espère que mon premier défi du lundi t'a plu. Je vais essayer d'en faire plus souvent parce que comme je le disais je trouve le concept super sympa et les thèmes toujours au top. 

Et surtout, surtout, n'hésites pas à partager toi aussi tes trucs et astuces manucure !

♥ ♥ ♥
Rendez-vous sur Hellocoton !