mercredi 27 février 2013

Zermati, cet homme en passe de changer ma vie.

Depuis que j'ai ce livre entre les mains, depuis que j'ai lu le résumé et les premières pages, j'ai envie de t'en parler. Mais chaque fois je commence à écrire les premières lignes de cet article, et rien ne sort. Je voulais un article bien construit, sur tout ce que j'ai retenu et que je retiens encore sur ce livre que je lis avec parcimonie. Je tente d'encrer chaque mot, chaque phrase, chaque conseil, car ce livre me fait énormément réfléchir sur tout ce que j'ai pu apprendre jusque maintenant. Mais je dois bien t'avouer que je ne sais pas par où commencer car comme pour toutes ces choses qui ont été une révélation pour moi, je n'arrive pas à en parler. Surement car je voudrais pouvoir te convaincre de rejoindre mon clan et que je serai si déçue de ne pas y arriver.

Je pèse mes mots quand je dis que le Dr Zermati a changé ma vie ces dernières semaines avec son bouquin "Maigrir sans régime". Pour tout te dire, je trouve que le titre ne rend pas du tout honneur à son livre, qui pour moi, est une méthode qui t'apprend tout sauf t'apprendre à maigrir. Du moins c'est la perception que j'en ai. Sans doute que chacun peut comprendre ce livre à sa façon, moi ce que je comprends c'est plutôt "Apprendre à se réconcilier avec la nourriture" et c'est exactement CA dont j'avais besoin.

Ce n'est pas nouveau, je t'en ai déjà parlé plus d'une fois, et à travers nombreuses de mes lignes, on peut facilement comprendre que je ne suis pas toujours bien dans mon corps. Ma tête n'a pas vraiment de problème majeur, mon corps oui. Je ne vais pas aller dans l'extrême et te dire que je l'ai maltraité. Je ne suis pas passé de +10 à -10 dans des laps de temps courts, mais je suis de celle qui ce sont déjà affamées pour rentrer dans les critères de beauté, ou tout simplement pour rentrer dans un jeans avec un chiffre qui commence par 3 (chose que je n'ai jamais pu faire). Les régimes je les ai tous essayés: la soupe au chou, le régime miel, les 1000 calories, weight watchers, dukan. Ils ont tous fonctionné. Vraiment. A chaque fois je perdais le poids voulu. Mais je le reprenais aussi sans jamais vraiment m'en rendre compte.

Ce que j'ai compris en lisant la "méthode Zermati" c'est que, ce que je n'avais encore jamais essayé jusque là, c'était d'être en paix avec les aliments. Les fameux aliments interdits. Les "tu ne peux pas manger ça", "tu ne peux pas associer ça", "tu ne peux pas manger après telle heure", "tu peux manger à volonté telle chose",...etc, etc,... Le livre décrit en détail toutes ces idées qu'on nous met dans la tête dès notre plus jeune âge. Toutes ces idées que je m'étais construites à travers tous les régimes que j'avais pu faire, les "on-dit", les règles de bienséance ou d'éducation.

Ce que je commence à comprendre maintenant, et je l'ai déjà esquissé dans mon précédent article, c'est que j'ai reçu à ma naissance, un code génétique. Tout un tas de données qui font que je suis "moi". Je suis petite (1m63), brune, avec des petits cheveux fins, des grands yeux bruns, et je pèse 63 kilos. Autrement dit, j'ai un IMC de 23.7. A 12 ans, j'avais un IMC de 22.5. A 18 ans, de 23. J'ai donc toujours été "en bonne santé". J'ai flirté avec la balance, sans jamais vraiment pouvoir descendre bas et m'y tenir. Trop de contrainte, trop d'efforts et chaque fois, je me flagellais, mettant ça sur le dos d'un énième échec. Je comprends maintenant que ce n'étaient pas des échecs, c'était mon corps qui voulait être lui. Juste lui. Comme la nature l'avait créée. Que tout naturellement, il revenait là où il se sentait bien confortable. Si je l'avais laissé parlé, peut être même qu'il serait resté ainsi. Peut être même que ma tête l'aurait suivi, et qu'à deux, ils auraient été plutôt heureux.

J'ai encore un énorme chemin à faire, à commencer par terminer de lire ce livre, et garder toutes ces bonnes résolutions en tête: manger quand j'ai faim, ne pas m'interdire d'aliments, ne pas tomber dans des excès, ne pas manger sous l'effet de la colère, du stress ou de la joie. Manger parce que j'ai faim, parce que c'est bon. Prendre mon temps, savourer. Arrêter de me culpabiliser à chaque bouchée. Arrêter de me frustrer et d'agir comme si chaque aliment était le dernier. Retrouver de la paix face à tout ça.

Parce que finalement c'est de ça qu'il s'agit, être en paix. Avec soi même, avec les autres et avec toutes ces choses qui font de toi, ce que tu es.

♥ ♥ ♥  

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 25 février 2013

Je me suis dit " Odile fais-toi couper les cheveux "...

Vendredi soir, alors que j'attendais patiemment mon rendez vous chez le médecin, j'ai eu l'occasion de feuilleter deux magazines. En vrai, je les ai survolés, rapidement. Très rapidement. J'étais à la recherche de quelque chose en particulier : des coupes courtes. Depuis le temps que tu me suis, tu sais bien que je voue un culte à ma chevelure. J'aurais bien voulu l'appeler crinière, mais non, c'est comme ça. Je ne serai jamais une lionne. Toujours est il que je feuilletais furtivement mes deux magazines et je fis cet horrible constat: aucune coupe courte. Que ce soit sur les pubs, dans les conseils mode, dans la rubrique beauté, ou dans les interviews, aucune coupe courte. Nada. Rien. Des clous. Deux magazines féminins, 300 pages et pas une coupe type pixie. J'aurai pu faire un autre constat: peu de rondes, mais ces derniers temps mon cheval de bataille est passé de mon poids à mes cheveux. En vérité tout le monde sait bien que ce sont mes deux obsessions, mais je mets un point d'honneur à ne me préoccuper que de une à la fois.

Aussi, j'ai commencé à m'interroger une fois de plus sur les règles de beauté de notre société. Alors oui on prône la mince, bien dans son corps, grande et incroyablement belle. Ces temps ci, les rondes font pas mal bouger les choses pour chasser les fines des magazines, mais là j'ai envie de te dire : et nous les filles aux cheveux courts ? Feuillettes donc un magazine, tu n'y verras que des filles aux cheveux volumineux, plus longs que jamais. Ondulé, lisse, en chignons, en tresse, et le hand band de cheveux par ci, et la pony tail par là. J'en passe et des meilleurs. Aucun conseil pour agrémenter une coupe courte. D'où ma conclusion hâtive: pas étonnant que je sois mal dans mon crâne et pas étonnant qu'en regardant ma petite tête de piou-piou je me trouve anti-glamourous.

Du coup, ces derniers temps je réfléchis. Je te l'accorde, je réfléchis toujours beaucoup mais cette fois les questions qui m'occupent l'esprit sont "d'où je viens et comment la nature m'a créée" ? Je pense que les codes génétiques que tu reçois, tu les reçois pour une bonne raison. Ceux qui habitent dans les pays chaud ont une peau plus adaptée au soleil. Ceux qui habitent dans les pays froids ont une autre peau mais plus adaptée au froid. Et j'ai un peu le sentiment que nous européens, on se retrouve un peu le cul entre deux chaises. Enfin nous,... Je veux surtout dire moi. 

Alors tu vois, j'essaye de me souvenir. Comment j'étais avant. Combien de temps. Est ce que je me sentais bien à cet époque et pourquoi. J'essaye surtout de marquer à nouveau mon code génétique. Ce qui me ressemble. Sur 28 ans, j'ai passé 13 ans d'enfance aux cheveux longs, souvent attachés pour ne pas ressembler à une "sorcière". Puis j'ai passé 6 années avec une coupe courte et c'est là que beaucoup de choses ce sont marquées. Les remarques désobligeantes comme : garçon manqué, tu as les cheveux courts parce que tu es gay, ce sont les grosses qui ont des cheveux courts, et j'en passe et des meilleurs. Les 9 années qui ont suivies étaient censée me faire retrouver ma féminité. Durant ces 9 années, je suis passée du blond, au brun, au noir, au rouge, au brun, au blond. En cherchant mon code beauté, ne me satisfaisant en rien et ne trouvant pas ce que je cherchais tant : cette sexyttude prônée par tous.

Aujourd'hui ce que j'essaye de me dire c'est que la nature m'a crée brune pour une raison qui lui est propre. Sûrement s'est-t-elle dit que c'est ce qui irait de mieux avec mes yeux marrons, et mon nez rond. Puis elle a décidé de me donner des cheveux fins, tout petit, tout plat. Impossible à coiffer. Serait-ce pour sortir des diktats que la société a créée ? Déranger en coupe courte ? Affirmer un caractère, un choix différent. Parce que honnêtement, d'où vient donc cette idée qui dit qu'une femme ne peut être sexy et féminine qu'avec une chevelure de princesse ?

♥ ♥ ♥  

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 24 février 2013

The Sunday Nail Battle ♥ Fashion Show

Chic !! Cette semaine tu ne m'enverras pas au bûcher, parce que j'ai fait ma SNB ! Youpi ! Et pour le coup j'ai voulu me la jouer grande nail-arteuse. J'ai commencé par posé le Dirty Berry de Catrice. Au scotch avec un bleu encre Primark, j'ai fait des bases triangulaires. J'ai bieeeen attendu que tout sèche, et le lendemain j'ai stampé avec le Silver de Konad et mes plaques Gals. Puis j'ai mattifié le tout avec mon nouveau Bourjois. Il y a un petit bémol dans cette manucure, c'est que le bleu encre de Primark est bien trop pigmenté. Du coup, il a bavé avec le top coat. Enfin, pas vraiment bavé mais il transperce on dirait. Ca peut vouloir donner un effet "voulu", genre gradient. Je ne sais pas trop où je me situe par rapport à ça.... Je rigole ! Bien sûre que je sais : j'aime j'aime j'aime cette manucure inspirée du dernier défilé FW13 (look 30) de Vera Wang. Je te fais voir tout ça ?

Fashion Show // Inspiration Vera Wang





Oyé Oyé
Attention, Attention.
 
Andreia et moi avons pris la décision de changer un petit peu les règles de notre rendez vous hebdomadaire dans le but de faire perdurer l’engouement des débuts et notre spontanéité créative. Aussi, pour n’inquiéter personne, nous nous sommes dit qu’il serait judicieux de réduire la fréquence de nos rendez vous et de passer à un rendez vous bi-mensuel. Autrement dit, notre fameuse Sunday Nail Battle aura toujours lieue le dimanche, mais désormais un dimanche sur deux.
 
Pourquoi ?
Simplement parce qu’Andreia et moi nous sommes bien trop attachées à notre petit projet. Trop attachées pour l’abandonner. Trop attachées que pour te laisser t’ennuyer le dimanche. Mais pour éviter de lasser la populasse (en commençant par nous mêmes), nous nous sommes dit que notre bébé avait besoin de souffler un peu. De ne pas trop l’épuiser. Qu’une semaine sur deux, ce serait déjà formidable (mieux vaut la qualité, que la quantité).
 
En plus de cela, nous avons décidé aussi de réduire le niveau des contraintes. Histoire de laisser notre créativité parler pour nous. Bien évidemment, si une contrainte nous saute aux yeux, elle sera imposée. Mais les thèmes seront plus libres au niveau de la technique et/ou de la couleur. Ne vous inquiétez pas, nous ne sommes pas prêtes de vous laisser, justement. C’est bien pour cela que nous revoyons notre vision de la chose. J’espère que vous serez encore toutes aussi nombreuse à nos rendez vous bi-mensuel.
 

♥ Prochain défi, le dimanche 10 mars ♥
The Sunday Nail Battle // Pop Art

As tu déjà vu ces magnifiques manucures inspirées de Keith Harring ou de Roy Lichtenstein ? Non ? Alors cette nouvelle tendance Pow, Boum, Kaboum ? Toujours pas ? Et bien, renseignes toi car c'est le défi qu'Andreia et moi nous te proposons pour dans 2 semaines. Détournes tes ongles et pop' les ! Bien sûre le Pop Art c'est vaste, alors éclates toi et laisses parler le Andy Warhol en toi !

Po-Po-Pooooop !

♥ ♥ ♥

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 20 février 2013

The Wouf Box by Jules

Woof Woof !!
Hey salut, c'est Jules. Le chien hein, pas l'homme. Je trouve cette blague de maman complètement stupide, mais bon c'est comme ça, elle me gagatise, on n'y peut rien. Bon donc j'ai décidé de prendre les commandes pour cet article. Oui parce que maman elle a été contactée par les gens de la Wouf Box et elle s'est dit que je serais super content de la recevoir et surtout, qui mieux que moi pour te parler de cette boite ? Elle a eu raison.


Ah Chui content, chui content, chui content.
RonRon.

Oui, je ronronne. Nan en fait je ronfle, mais comme maman elle aime les chats, et que ça lui manque un peu, je fais toujours mon possible pour ressembler à un chat.

Enfin bref. Tout ça pour te dire que samedi matin, maman a ramené la Wouf Box à la maison. Quand je l'ai vu entrer dans la pièce avec cette énorme boite bleue, je me suis mis à sauter dans tous les sens. J'étais complètement fou de joie. Elle a essayé de l'ouvrir avec moi, mais moi je voulais pas, je voulais tout ouvrir tout seul. Alors j'ai sauté sur le canapé et j'ai fais mon curieux. J'aime bien ça, faire le curieux.



Tout était super bien emballé, enfouis dans des petits trucs en frigolite blanc. Elle m'a expliqué que la Wouf Box, c'était un concept de boite un peu comme les boites à beauté, mais pour nous les chiens. Tous les mois, tu peux recevoir une boite pour ton chien avec des produits dedans. C'est assez sympa, car pour avoir une belle boite bien adaptée, elle a du leur donner mon poids, mon age, mon caractère. Je pense qu'il m'ont vraiment bien cerné parce que tout ce que j'ai reçu dans la Wouf Box me convenait parfaitement. Je te laisse voir un petit aperçu du menu de cette boite.



Bon après ça maman a essayé de prendre les photos, et moi je voulais pas parce que j'étais bien trop content de mes joujoux. Yen avait un qui faisait pouet-pouet et j'avais juste envie de lui faire sa fête. Elle arrêtait pas "Juuuules, Juuules, regarde moi, Juuuules". Mais je m'en fous moi de tes photos. Je veux mon doudou-pouêt !



Après elle a mis le trucs rouge à dents qui masse les gencives sur un meuble, et j'ai essayé de l'attraper. Puis elle m'a dit de me calmer parce que j'étais trop excité. N'importe quoi. Elle a vite planqué les gourmandises de la boite. Un nouveau concept de gougouille pour chien, sous forme liquide, que tu peux mettre aussi sur les croquettes. Elle sait bien que si je mange ça, je vais être bien trop content. Quel délice. Pour l'os et le bol, elle m'a dit que ce serait quand on irait chez Nanny et Papy, pour que je reste calme avec tous les invités. Slurp Slurp. J'ai hâte de tester la suite !

Après j'ai vu qu'il y avait des lingettes. Enfin des lingettes adaptés rien que pour moi. Elle a l'habitude de me laver les pattes et la truffe avec des lingettes pour bébé. Non mais n'importe quoi. Je veux mes lingettes à moi, et celle là sont bien plus douces et bien mieux adaptées !

Ah chui content, chui content, chui content.

Elle a pris une video. Je pense secrètement qu'elle essaye de me foutre la honte. Pour vous montrer à quel point je suis mignon-mignon. Ne rigoles pas, hein. Et je t'interdis de faire des "oooooooh qu'il est choupiiiiiii". Non mais, je suis un bouli moi. Je suis Jules. Jules Cesar. Le seul et l'unique. Super heureux de sa Wouf Box.

A toi les studios.




♥ ♥ ♥

La Wouf Box, un nouveau concept unique pour gâter nos toutous. Un contenu de 5/6 produits comprenant des jouets, des ustensiles (bols, gants de brossage,...) et des friandises pour 14.90 € / mois ou par boite. Le tout entièrement personnalisé, car chaque toutou est unique. Retrouvez aussi dedans le Wouf Mag avec des trucs et astuces très intéressants. Pour en savoir plus, c'est ici.
Comme Jules, je suis super emballée par le concept, et j'espère que tu le seras toi aussi !
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 18 février 2013

Divers et autres futilités #7

J'ai pas mal réfléchis depuis l'écriture de mon dernier billet humeur. Je me suis dit que tu avais raison. Je dois me faire plaisir, ne plus me mettre de pression. Ecrire quand j'ai envie d'écrire, et sur le sujet qui me plait. Après un an, j'avais perdu un peu de spontanéité, c'est la rançon de la gloire (si gloire il y a). Du coup je me suis dit que je n'écrirai que lorsque mon coeur me le disait. De toute évidence c'est de cette façon que j'écris le mieux. Quand au Sunday Nail Battle, j'ai décidé de prendre un peu de recul. Le nail art doit rester un plaisir, une passion, et non une obligation. Comme je le disais, je suis devenue passionnée des vernis, mais ce que j'aime le plus c'est leurs teintes et/ou leur packaging. Cela ne veut pas dire que je ne ferai plus de SNB, je ne suis clairement pas prête d'abandonner mon bébé. Je continuerai à donner les thèmes/sélections toutes les semaines, mais peut être que je ferai moins de nail art avec contrainte. On s'amuse quand on se fait plaisir (je me répète un peu là, non ?) pas quand on est obligé. Je ne veux pas t'abandonner, ni abandonner ce blog, mais j'ai besoin de revenir à l'essentiel: la spontanéité. 

Aussi, pour mettre en application ces bonnes résolutions, j'ai décidé d'écrire un billet simple et futile. Comme avant. Cela faisait longtemps, et ça me plait énormément de le faire, mettre ses idées à plat, partager sa joie.


♥ Je me suis achetée le vernis Catrice Salmon and Garfunkel. A vrai dire je cherchais une teinte pêche  depuis très longtemps, mais toutes celles que je trouvais étaient trop proches du Tart Deco d'Essie. Aussi quand j'ai vu le billet de Bubble and Lovers, j'ai flashé. Si tôt flashé, si tôt acheté, le joli saumon est à moi !

♥ En faisant mes emplettes, j'ai trouvé aussi la nouvelle BB Cream d'Essence. Je ne sais pas du tout ce qu'elle vaut, je n'ai encore lu aucune review à ce propos, mais son petit prix (3.99€) a fait fondre mon coeur

♥ Pour celles qui ne me suivent ni sur Hellocoton, ni sur Twitter, sachez que je vais aller voir Beyonce en concert le 14 mai. Les places se sont vendues en 10 minutes. Je ne sais pas comment on a fait mes 2 collègues et moi, mais on a pu en avoir pour nous 3. Je suis super emballée. Tout comme Gaga, j'adooooore Beyonce.

♥ J'ai été à la bibliothèque et j'ai loué le livre du Dr Zermati (Maigrir sans régime). Beaucoup de lectrices sont venues m'en dire du bien et j'ai été fort intriguée. Je viens juste de commencer à le lire, et il me bouleverse déjà beaucoup. Si l'envie me dit (et le courage hein) je t'en ferai peut être un compte rendu. Il parait qu'il a changé la vie à beaucoup de filles qui ont un mauvais rapport "bouffe".

♥ Je te parlais de projets l'autre jour, je vais t'en dévoilé un. Attention mega scoop. Ou pas en fait hein. J'ai décidé de commencer des cours de méditation. J'éprouve beaucoup de difficulté à dormir, comme s'il m'était impossible de mettre mon cerveau en mode OFF. Aussi je me suis dit que cela pouvait me faire du bien, histoire de gérer mes émotions, mon stress, tout ça. Je t'en reparlerai surement, mais les cours ne commencent pas avant Mars. Je trépigne !

♥ Je pars à Paris en avril rejoindre quelques copines. En plus de ça, j'ai pris un autre jour de congé et j'ai trop hâte d'arriver à ce week end. Tu vois, quand je te disais que pleins de petites choses super agréables se passaient ou allaient se passer dans ma vie "réelle". Comment veux tu ne pas être super excitée à propos de tout ça ?

♥ Je vais m'acheter plein de vêtements. Ouais. Voilà.

♥ Tu les as vu les derniers articles d'Eleonore Bridge où elle nous présente son petit chez elle ? Je suis complètement fan de cet intérieur lumineux et girly. C'est con mais ça m'inspire beaucoup. Je ne peux pas m'empêcher de rêver sur ses photos.

♥ Mon amoureux m'a offert plein de top coat pour ma St Valentin. Il voulait m'offrir le top coat Matt Velvet de Chanel mais il ne l'a jamais trouvé. Au final, pour me consoler, et se consoler aussi, il m'a offert un top coat Chanel super brillant, un base coat Chanel anti-jaunisse, un top coat Bourjois Matt, un top coat Mavala Matt et le top coat Let it Shine d'Essie. Va y avoir de la battle de top coat dans l'air.

♥ En plus quand tu achètes du Chanel tu reçois des supers petits échantillons. J'ai eu droit au rouge à lèvre Mademoiselle et à un mascara. Mon petit doigt me dit que si je commence à goûter au luxe, je ne vais pas pouvoir m'en passer !! Lagerfeld, me voilà !

♥ Je suis heureuse. Et c'est tout ce qui compte.

♥ ...

Le dernier coeur, il est pour toi : histoire que tu me racontes toi aussi tes petites futilités.

♥ ♥ ♥

Crédit photo : via We heart it
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 17 février 2013

The Sunday Nail Battle ♥ Kawaii

Pardon parce que j'ai encore pêché (péché ? ha !). Oui, j'avoue, je n'ai pas de SNB cette semaine. La vérité vraie c'est que j'avais pas d'idée. Après j'ai posé le Birthday cake de Lush Lacquer et je l'ai associé à des magnifiques couleurs acidulées de chez Essie (le Mint Candy Apple, le Cute as a Button et le Tart Deco) . Ca donnait bien. Genre vraiment bien. Puis c'était cute aussi. C'était donc parfait pour cette SNB, même si ça manquait de kitch et de kawaii. Alors j'ai pris des photos. Et aujourd'hui j'ai regardé mes photos, elles étaient floues. Donc je me suis dis, ok bah je repasserai. Il ne me reste qu'un seul vestige. Celui ci :

J'aurai pu recommencé MAIS.... J'ai reçu des petites merveilles de ma grenouille pour la St Valentin: des top et base coat en tout genre dont mes 2 premiers Chanel. Du coup j'ai fini ma semaine, nue, en Chanel. (tu m'as compris hein).

Je t'ai pas oubliée, comme chaque fois que je sèche, je t'ai fait une sélection de manucures mignonnes-mignonnes chinées sur Pinterest.

Sélection Kawaii

http://blog.zygomatics.com/2013/02/nail-art-pastel-conversation-hearts/




Zygomatic, encore elle, qui est décidément très douée

♥ La semaine prochaine, dimanche  24/02 ♥
The Sunday Nail Battle // Fashion Show

Vous avez surement déjà toute flashé sur les post de Pshiiit qui reproduit sur ses doigts une création de designer. Pour ma part j'ai aussi flashé sur cette créa de Miss Lady Finger (entre autre). Tu as bien compris, le défi cette semaine c'est de se baser sur une création "fashion" et de la reproduire sur ses doigts. Ca tombe bien on est en pleine période de fashions week. De quoi bien s'inspirer. 

Yen aura pour tous les goûts, et le tout, sans contrainte !

C'est l'enfer de la moooooode,....

♥ ♥ ♥

Crédit photo : Pinterest
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 14 février 2013

J'ai un aveu à te faire...

J'aime toujours autant les vernis.... J'aime, le mot est si faible. Je les adore ! Et j'aime encore toujours passer des heures entières à butiner de blogs en blogs. Pourtant depuis quelques mois, quelque chose d'étrange se produit avec mon propre bébé blog, la passion s'affaiblit. Je t'en ai déjà parlé, et tu m'as rassurée en me disant que tu préférais me savoir heureuse. J'ai beau attendre le dénouement des choses, il ne vient pas.

Il est vrai qu'à l'époque, ce blog est arrivé au moment de ma vie où j'en avais besoin. J'étais seule à la maison, je comptais les heures en me torturant l'esprit. J'avais besoin de vivre quelque chose. Ou plutôt, de me sentir vivre. Je voulais raconter des choses à quelqu'un, à défaut d'avoir des collègues à qui parler. Je voulais illuminer mes journées, passer le temps autrement qu'entre la vaisselle et la lessive. C'est moi que j'ai illuminé au final. J'ai posé mes doutes et mes mots sur la toile, je me suis rassurée. Je me suis instruite aussi. J'ai eu des idées. J'avais besoin de tout ça. Ma pause café était devenue twitter, quand à mes "collègues", elles se sont changées en une ribambelle de NPA toutes aussi attachantes les unes que les autres. J'ai eu droit moi aussi à mes histoires de bac à sable, à des mini-prises de têtes. Mais je me sentais vivante, remplie. 

Puis les choses ont changées. Parce qu'elles devaient changer. Je suis de celles qui avancent, qui vise la lune, les étoiles et tout le système solaire. Je me suis laissée guidée par les bons vents qui me portaient. Au début j'avais plein de choses à te raconter, plein d'histoires et de nail art à rattraper. Le temps courait, la passion brûlait de plus belles. Et je suis partie en vacances. J'ai raté mes premières SNB. Je me suis rendue compte à ce moment là, que ce n'était pas grave de manquer cet évènement. Après tout, c'est Andreia et moi qui l'avions créés, on avait le droit de faire nos règles comme on les voulait. Mais après j'en ai séché une, et deux. Et depuis quelque temps, quelque chose d'horrible est arrivée, je me suis lassée, n'ayant plus la même envie qu'au début. Comme si cela perdait de son charme. Moi je faisais mon blog de façon spontanée, au petit bonheur la chance. Maintenant je programme. Et je n'aime pas ça, programmer.

Oui je l'avoue. Je me sens comme des obligations. Des obligations de bloguer parce que des lecteurs ou des partenaires m'attendent. Des obligations de nail art parce qu'il y a un thème au goût du jour et que soyons honnête, entre ma routine très stricte et le travail, je n'ai le temps que pour une manucure par semaine. Malheureusement, il y a quelque chose qui n'a jamais fonctionné chez moi, c'est l'obligation. Ce sentiment de devoir. Comme si mes épaules étaient trop petites pour tenir toutes ces choses. Souvent je fais l'autruche, c'est tellement plus facile. Je me dis qu'on m'oubliera. Et en général, les gens oublient vite. Alors je me carapate, et j'abandonne.

Je n'ai pas envie d'abandonner, mais je me sens comme dans un étaux. Devoir écrire alors que je ne sais pas toujours quoi dire. Devoir nail arter alors que ce que j'admire dans les vernis c'est la splendeur de leurs teintes, leur odeur et leur simplicité magnifique. Devoir être là pour ne pas me sentir dépassée... Oubliée...

J'ai peur de l'oubli. Je jalouse les amitiés qui se lient quand je ne suis plus là. Je me dis que j'aurais du y être, que j'aurai été la meilleure, qu'on aurait bien ris. Mais je ne peux pas être indispensable. Personne ne l'est. Je dois pouvoir laisser le moment de gloire à tous.

Ma vie réelle m'appelle chaque jour de plus en plus. J'ai des projets plein la tête, et des grandes envies. Des choses dont je n'ai pas encore envie de parler, des choses qui se construisent. J'ai tellement pris soin de scinder ma vie réelle et ma vie cybernétique, que je me situe maintenant dans ce creux, sans trop savoir quel équilibre retrouver. Je ne suis pas triste, je n'ai pas peur. Je suis même plutôt heureuse. J'aime encore te lire, te regarder, fouiller à travers les méandres du web. Parfois je suis prise d'une inspiration nocturne, alors je laisse simplement tapoter mes doigts. Un peu comme ce soir. C'est comme ça que mon coeur parle. C'est comme ça que je veux que ce blog soit.

Mais ce creu s'agrandit. Et l'équilibre change. Tout ça, c'est comme les saisons. Ca finira par passer...

♥ ♥ ♥

Crédit photo: We heart it

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 13 février 2013

Il y a toujours une leçon à tirer.

Je me souviens que ce soir là, mes parents nous ont dit, à ma soeur et moi de prendre notre manteau. Qu'on sortait. Je me souviens qu'on a pensé qu'ils nous enmenaient au resto, ou au Quick. Je me souviens qu'on trépignais dans la voiture à poser un million de question : "Où on va ? Mais ya pas de resto ici ? Mais c'est loin ? Et pourquoi ya pas de lumières ? Mais on est où ?". Je me souviens que mon père nous a demandé de fermer les yeux, et puis j'ai entendu ma mère crier "surpriiiiiise". Je me souviens, ils avaient acheté une caravane. Ils avaient préparé un bon pic-nic à l'intérieur, avec des petites bougies. Tout ça pour nous annoncer que l'été on partirait en vacances dans l'Ouest de la France. Depuis, je pars là tous les ans.

Je me souviens, c'était il y a 20 ans.

Je me souviens aussi du jour où on a été cherché Jules. La semaine qui précédait, on devait adopté une petite bouli, on l'avait appelé Luna. Mais je me souviens qu'à la dernière minute, la propriétaire avait changé d'avis et j'avais pesté toute la soirée. Je me souviens qu'il m'avait dit : "T'inquiète pas, on ira chercher notre chien à nous". Ce soir là, c'était un vendredi, on a roulé longtemps après le boulot. C'était l'automne, presque l'hiver. Il pleuvait. Je me souviens on est arrivé dans le hangar et on l'a vu. Il a poussé les autres petits chiens, comme pour nous dire "c'est moi que vous devez prendre". Et on l'a pris. Je me souviens il nous a fait don de ces flatulences durant tout le trajet du retour. C'était l'heure la plus longue, mais aussi la plus courte.

Je me souviens, c'était il y a 3 ans.

Puis je me souviens que nous sommes rentrés. J'avais un chat. J'avais. On était content du nouvel arrivant. Elle pas. Au début c'était drôle, parce que petit Jules la taquinait. La portuguaise qu'on l'appelait. Mais nous on ne comprenait pas qu'elle n'était pas heureuse. Je me souviens un soir ça a dérapé, j'étais toute seule avec le chien et le chat. Une petite bousculade, une porte qui claque. Elle a pété les plombs. Je me souviens que j'ai eu peur comme je n'avais jamais eu peur d'elle. Elle m'a griffé, mordu, attaqué. Je l'ai laissé enfermé dans le salon en attendant qu'elle se calme, protégeant petit Jules durant une heure. Je ne pouvais plus rentrer, ni sortir. J'étais coincé. Je me souviens avoir pleuré, longtemps, longtemps, très longtemps. Avoir du prendre une décision, la faire adopter pour qu'elle trouve meilleur maître. Trouver un jardin, une ferme. Pas d'autres animaux. Je me souviens l'avoir donné, avoir attendu de ces nouvelles. Et un jour il était trop tard. Je me suis dis qu'elle a trouvé sa ferme, ses champs et la liberté qu'elle voulait.

Je me souviens c'était le jour de mon anniversaire et j'ai pleuré.

Quelque temps plus tard, je me souviens, j'ai perdu mon travail. Je suis restée ici, avec Jules. Je t'ai apprivoisé, toi, ta blogosphère. Toi, mon blog. Je t'ai parlé, de mes plus grandes peurs, puis de mes plus grandes joies. Je t'ai fait découvrir mes passions et tu m'as montré les tiennes. Je me souviens que parfois je parlais sans queue ni tête, un peu comme ce soir. En pensant ne pas avoir de but précis alors que moi je savais très bien où je voulais t'enmener. Je me souviens avoir lu tes commentaires, t'avoir vue squatter ce blog, appeler tes copines sur Hellocoton pour venir nous rejoindre.

Je me souviens, c'était il y a un an. Parfois c'est aujourd'hui aussi.

Si je me souviens, c'est parce que je veux me souvenir. C'est parce que les souvenirs, qu'ils soient bons ou mauvais font partie de l'existence. Qu'ils aient amenés beaucoup de joie, au beaucoup de peine, ils nous ont prouvés qu'on était bel et bien vivant et que c'était beau de vivre. Qu'ils aient été faciles, ou plutôt compliqués, ils nous ont appris quelque chose. Il y a toujours une leçon à tirer. J'espère que toi aussi tu t'en souviendras.


♥ ♥ ♥

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 11 février 2013

Nail ♥ Ma cure Ecrinal

Il y a quelques temps j'ai été contactée par un bureau de presse qui travaille en relation avec pas mal de marques de beauté connues, dont celle plébiscitée par toutes les NPA qui respectent leurs ongles, Ecrinal. J'avoue que lorsque j'ai lu ce petit mot magique dans le mail je n'ai pas hésité une seule seconde. D'abord parce que j'ai entendu beaucoup de bien de cette marque sur pas mal de blogs, mais surtout parce que je n'avais pas encore eu le temps de la tester et c'était l'occasion idéal. J'ai donc reçu dans ma petite boite aux lettres, 4 produits de la marque Ecrinal: un émollient cuticule, une crème fortifiante, un sérum réparateur et un vernis "anti-strie". Avant de rentrer dans le vif du sujet, je vais juste avouer que je n'ai pas testé comme il faut la crème fortifiante, simplement parce que l'huile réparatrice est tellement géniale que je n'en ai pas eu besoin. Donc je ne t'en parlerai pas vraiment. Ensuite pour tester correctement ces jolis petits précieux, j'ai décidé de jouer sans filet. Autrement dit les photos que j'ai prise ont été réalisée sans trucage et sans retouche. Enfin, dernière précision, j'ai testé ces produits sur un délai de 1 semaine.


Tout d'abord, jour 1, mes ongles sont en piteux état. Mes cuticules sont sèches, j'ai des blessures parce que j'ai la fâcheuse manie de tirer sur mes envies plutôt que de les couper proprement et enfin mes ongles se dédoublent (le froid, la vaisselles, les lavages de main à répétition, toussa). Attention, ça fait mal aux yeux.


Donc d'abord, j'ai voulu tester le gel émollient cuticules. Ce petit truc sympatoche qui ramollit tes cuticules et qui te permet de les repousser facilement. Son utilisation est assez simple. On applique sur l'ongle, on laisse agir 5 minutes et on repousse avec le petit bâtonnet proposé dans le kit. En ce qui concerne le gel, il fait assez bien son job. J'ai pu comparer les bâtons Essence et le baume du Jardinier donc j'en suis assez contente. Cependant, rien à faire, je trouve que la meilleure façon de se repousser les cuticules ça reste après sa douche ou après son bain bien chaud (ouais bon ça va, ne cries pas comme ça). Par contre, j'ai trouvé le petit bâton un poil trop épais, donc difficile d'aller dans les petits coins. Je donnerai donc à ce produit la note de 7/10. Ouè, chui comme ça moi.



Ensuite j'ai testé le vernis anti-stries. C'est le produit qui m'intriguait le plus. Sur mes photos de nail art en général on ne le voit pas, mais oui j'ai les ongles striés. Je ne sais pas très bien d'où ça vient, et à vrai dire je ne me suis jamais vraiment intéressée à ce phénomène. Pourtant quand j'ai lu qu'un vernis pouvait lisser l'ongle, cela m'a tout de suite intéressée. Je ne suis pas une grande adepte du polissoir parce que je suis une faignasse, et en plus parce que je trouve que ça abîme l'ongle (mais c'est peut être une fausse légende que je colporte). Donc voilà, pour moi, ce vernis était la solution. J'ai donc simplement posé la base sur mon ongle tout nu. Le résultat n'est pas énormissime, mais je trouve que quand même, il fait son petit effet. On remarque que l'ongle est quand même plus lisse. De là à dire qu'il est plat et qu'on peut faire du roller dessus, c'est autre chose. Je lui donne une note de 8/10.


Et enfin, mon chouchou de cette sélection, l'huile réparatrice. Pas de grande surprise pour ce petit miracle de la cosmétique. J'avais déjà lu des éloges à n'en plus finir et je ne fais que confirmer. Comme mon huile Nfu-Oh, je l'ai mis sur ma table de nuit et je l'ai appliqué sur mes doigts tous les soirs pendant 1 semaine avant d'aller dormir (sauf 2 soirs où j'ai oublié). Et là, j'ai envie de te dire que autant j'aimais l'huile Nfu-Oh, autant là, l'huile réparatrice la dépasse largement. En à peine une semaine, tous mes petits bobos d'ongles ont été guéris, mes cuticules sont toutes jolies, et je n'ai quasi plus de petites peaux sèches que j'ai envie de gratter. Ce n'est pas un 10/10 que je donne à ce bijoux, c'est carrément un 12/10. 

Et pour te prouver mon contentement de cette petite cure, voici une photo de mes ongles après une semaine (oui seulement une semaine) d'utilisation de la marque Ecrinal : des ongles propres, plus longs, qui se dédoublent déjà moins et des cuticules nourries.


Oui, je peux encore et toujours sortir toute nue.... De l'ongle bien sûre. Alors ? Convaincue ?

♥ ♥ ♥

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 10 février 2013

The Sunday Nail Battle ♥ Valentine's Day

Cette semaine pour la Sunday Nail Battle, je n'ai pas hésité longtemps. Ah, l'amour, l'amour, toujours l'amour. Tu sais comme de ce côté là, j'ai trouvé... eh bien... Ma parfaite petite grenouille. Aussi, aujourd'hui je voulais lui rendre hommage. Lui ouvrir une petite parenthèse. Pourquoi ? Simplement parce que lorsque j'ai commencé à faire du nail art, il était très dubitatif : "Mais c'est laid" que je me rappelle qu'il me disait. Puis un jour, m'est venu l'idée de faire la comparaison d'un bon vernis avec un bon vin. Je pense aussi qu'à force de trainer ici, il a du voir que ce n'était pas qu'une lubie. Il a commencé à écouter mes remarques, il a vu que je me renseignais, que je pouvais argumentée, comme une vraie passionnée.

Mes premiers Essie, c'était lui. Une forme d'encouragement. J'avais pu en choisir 2 je me souviens. Mes premiers Deborah Lippmann, c'était lui aussi. Les plus beaux vernis de ma collection, c'est lui en fait. Tout simplement. Le Tart Deco, le Good Girl Gone Bad. Et puis les belles surprises de Noël. Ah de te l'écrire, je me sens toute émue. Je l'aime ma grenouille.

Prenant en compte tout ça, je me suis retrouvée face à l'évidence. Mes plus beaux rouges, mes vernis de légende, c'est lui qui me les as offert. Je ne pouvais pas choisir lequel serait le plus parfait pour un nail art. Parfois un vernis ce suffit à lui même. Donc j'ai juste posé un petit medley. Un nail art simple, de ceux qu'il aime, classe. Comme lui finalement.

Je n'en dirai pas plus. Tu sais maintenant.

 ♥ Valentine's Day  ♥ 





Index: Leading Lady Essie, Majeur: Through the Fire DL, Annulaire : Good Girl Gone Bad DL, Oriculaire: Sole Mate Essie


♥ La semaine prochaine, dimanche  17/02 ♥
The Sunday Nail Battle // Kawaii

Cette idée, Andreia me l'avait plus ou moins proposé, mais j'avais pas capté son concept. Puis, pmabelle est revenu dessus avec une autre twitteuse et là j'ai tiqué. Mais oui, faisons des trucs mignons-mignons sur nos ongles. Bon et puisque la culture kawaii est légèrement basée sur la culture kitch, on va te rajouter une petite contrainte toute sympathique. Il va falloir te mettre sur l'ongle un (ou plusieurs) truc en 3D : un studs, une perle, du caviar,... Comme bon te semble.

Par contre, mon défi à moi sera de rendre le kawaii portable :D

♥ ♥ ♥
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 8 février 2013

Concours caseable ♥ La gagnante

Il y a un peu plus d'une semaine, je vous proposais de gagner une coque pour smartphone via le super site caseable. Pour rappel, caseable est juste un site énorme qui te permet de personnaliser entièrement les housses, coque et sac high tech (ordinateur, smartphone et tablette). Le top du top pour se la péter quoi.
Vous avez été 26 à participer et maître Randomizer a tiré au sort la gagnante.

Il s'agit du numérooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo.....

Suspeeeeeeeeeeeens......


Le numéro 2 !!! Autrement dit pmabelle (whoot whoot)

Envoi moi vite tes coordonnées (nom, prénom, adresse, digicode ou autre code d'accès) et bien sûre, la création de ton choix (coque de smartphone créée par tes soins ou choisies sur le site)

Pour les déçues, n'oubliez pas qu'on a aussi pensé à vous, avec le code ledragonxcaseable13 vous avez droit à des réductions sur le site. 

Bon week end à toutes et bravo à tout le monde ! 
Et puis surtout, un million de merci à caseable pour sa confiance et sa gentillesse :) 

♥ ♥ ♥ 

* article et concours sponsorisé *
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 7 février 2013

Bulldogs of the week #2

Alors Alors ? Il semblerait que ma première petite sélection de bouledogue t'as bien plu ? Et bien à moi aussi. Du coup c'est reparti pour une jolie petite série, cette semaine je mets à l'honneur le bouledogue français. Ca sent la mignonitude et la drôlitude, tu es prévenu(e)s !



 





Sinon cette je fais une petite infidélité à mes bouledogues chéris, car une collègue m'a fait découvrir cette vidéo superissime, que je me marre tellement à chaque fois que je la vois, qu'elle m'apporte de la bonne humeur dans mes journées moroses et que je ne pouvais pas m'empêcher de t'en faire profiter.

Attaque de puuuuuces !!


♥ ♥ ♥

Crédit photo: we heart it, research bulldog
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 5 février 2013

A chacun sa grenouille.

Je n'ai jamais parlé de mon couple. D'ailleurs ici je ne parle jamais d'amour. Entendons nous bien, c'est simplement parce que tout va très bien et surtout parce que c'est une partie de moi que je n'ai pas envie de dévoiler. Et puis surtout parce que cela inclurait de parler de lui, et qu'il n'as pas forcément envie non plus que je le dévoile (et puis je sais qu'il passe sa tête parfois par ici aussi, soyons honnête). Tout ce que tu as besoin de savoir, c'est que j'ai un amoureux et que tout va bien. Quand bien même ça irait mal, il n'y a que nous que ça regarde. 

En général d'ailleurs, je n'ai plus envie de me dévoiler tout court à ce sujet. D'abord, être en couple quand tout va bien, souvent ca gêne les gens. Ils ont souvent envie de trouver un truc qui ne vas pas, comme pour se rassurer d'eux même, parce qu'ils n'ont pas encore capté que la loi de la perfection n'existe pas. J'ai remarqué que dans beaucoup de conversations, les gens ont une sorte de besoin de se justifier par rapport à leur vie privée, et de ce fait, réclame indirectement des explications en retour. Je trouve ça malsain. Comme je te l'ai déjà dit, il y a peu de temps j'ai compris quelque chose de primordial, chacun ses règles. Chacun sa vie, sa façon de la voir. Je me sentirais mal de te donner des conseils, sur ce que tu dois faire ou ne pas faire pour garder ou trouver l'amour de ta vie. Je ne suis pas toi, tu n'es pas moi, nous n'avons pas le même schéma de vie, ni la même vision du bonheur. Je ne peux pas prétendre avoir la solution du couple parfait, même si à mes yeux il est parfait... Cela reste à mes yeux seulement !

Si je te raconte tout ça c'est parce que je connais beaucoup de couple. Comme je connais aussi des célibataires. Dans un cas comme dans l'autre, souvent ils essayent de se rassurer en comparant leur vécut. Ils se demandent pourquoi, cherchent des explications. Essaye de faire ce que les autres font, analyse la société pour être comme tout le monde. En te forçant un peu aussi à t'expliquer. Souvent je suis tombée dans le panneau, de remettre en question des choses qui n'avaient pas besoin de l'être: parçe qu'on me disait de le faire, où on me disait que tel ou telle chose n'était pas normale.

Je m'interroge beaucoup sur cette normalité. Surtout ces temps ci, où je suis arrivée à un stade où je dois jalonner ma route de nouveaux repères, pour ne pas rentrer dans mes anciens travers. Ceux là qui partent souvent de rien: une soirée, un repas, une discussion autour d'un café. Ceux là où tu rentres chez toi avec une sorte de boule, un malaise. Et s'ils avaient raison ?

En vérité, personne n'as raison. Et personne n'as tort. Chacun gère son couple comme il l'entend et c'est ça qui est merveilleux. Nous vivons à une époque et dans un pays où nous avons le droit de nous exprimer et d'afficher nos préférences. Certains prônerons la vie de couple plus classique: mariage, bébé, maison. D'autres ont envie d'une vie plus casanière: metro, boulot, dodo. Certains choisissent aussi de vivre seul ou de façon plus libertine. De nouveau, tout ce qui compte, ce sont les résultats. Si la vie que tu mènes te conviens, pourquoi aller voir chez le voisin. Peut être qu'en effet d'apparence son herbe est plus verte, mais tu ne sais pas tous les produits chimiques qu'il a du utiliser pour y arriver. Finalement, parfois il vaut mieux une herbe moins jolie, mais plus saine. Certains couples semblent aller bien d'apparence, et te force à te poser des questions. Quelque temps plus tard tu apprends qu'ils divorcent, eux qui avaient l'air si heureux. Il faut écouter son coeur. Voilà le seul bon conseil que mémé Odile peut te donner. 

Non, je ne dévoilerais pas mon couple. C'est mon petit trésor. Je ne veux pas que les gens essayent de le salir, de l'abimer, de changer ma façon de penser. Je veux jalonner ma route à ma façon. Si mon herbe a besoin d'eau citronnée et que je suis persuadée que c'est ça qu'il me faut, grand bien me fasse. Le bonheur est le chemin, peut importe comme on l'emprunte.

♥ ♥ ♥

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 3 février 2013

The Sunday Nail Battle ♥ Naked !

Je ne pouvais pas rater cette SNB, parce que franchement elle était fastoche. Ne rien se foutre sur les ongles, ça je sais faire. D'autant que tu dois savoir que je me promène souvent nue (des ongles hein, entendons nous bien). C'est mon petit rituel à moi : 2/3 jours de vernis, 1/2 jours de pause, ... Du coup c'est pour ça aussi que je ne fais pas de nail art aussi souvent que je voudrais. Je mets un point d'honneur à me soigner les ongles tout bien comme il faut. Cette SNB tombe donc à pic, je vais pouvoir t'expliquer tous mes produits chouchous.


Tout d'abord, ma trousse de NPA, qui est une trousse gagnée sur le blog de Douce Mise en Scène et qui est une création Pamplemouss. Elle est juste parfaite pour y mettre mon petit brol. Dedans on y retrouve mes stylos à cuticules, mon stylo dissolvant, mes batons de buis, un dotting tool, mes roulettes de nail art, des limes (ui, des), ... Maintenant elle commence à devenir un peu blindée, donc j'ai consacré le tiroir de mon buffet à mon matos de nailista (un jour peut être je te ferai voir... où un jour peut être j'aurais mon propre petit coin de fille).

En parlant de stylos, j'adore tous les stylos cuticules de chez Essence. Sur la photo on voit celui qui sert à repousser les cuticules. J'ai l'autre aussi, le orange, qui les nourrit. Celui là je le garde dans le tiroir du bureau au travail, car à force de me laver les mains, j'ai la cuticule sèche. Je commence d'ailleurs une cure Ecrinal et je t'en dirai de mes nouvelles.


En ce qui concerne mes bases coat et top coat ça va aller bien vite. Mon base coat chouchou c'est le Essie Nourrish Me. Je l'ai découvert cet été et il m'a à l'époque vraiment sauvé les ongles. Pour le top coat, je ne me lasse pas du Sèche Vite, bien qu'il soit, je le sais, bourré de produit chimique pas très "safe", je ne peux juste pas m'en passer, il est TELLEMENT efficace.
 
Suite de la visite avec mes crèmes pour les mains. Je dois t'avouer que je suis un peu une phobique de la crème. Dès que j'en vois une je ne peux pas m'empêcher de l'acheter. Ce qui dans un sens est bien car j'en teste beaucoup et je commence à devenir une pro en la matière. J'ai testé les 3 de chez Aldi: déception. J'ai testé la crème pour les mains de la marque Vaseline: déception. Ma crème préféré et indétrônable pour le moment c'est celle du Couvent des Minimes (le Baume du jardinier), c'est vrai qu'elle est cher, mais elle est vraiment efficace. Cependant, j'ai pu m'acheter au DM de Berlin la crème pour les mains Essence et je t'avoue qu'elle est vraiment pas mal aussi, petit bémol, elle est top pour les mains, moins pour le bout des doigts. Les cuticules ça reste vraiment ma bête noir. Bon et enfin, toujours au DM de Berlin, j'ai craqué pour une mini crème P2 au lotus, qui sent tellement, mais tellement bon ! Tu sais ce qu'elle sent ? La tarte au citron. Ui, ui. Un délice !


Au niveau des soins cuticules, j'ai testé le baume du Jardinier version cuticule mais je n'en suis pas 100% convaincue. Là mon chouchou reste encore et toujours l'incroyable huile Nfu-Oh. Comme conseillé par Pshiiit sur sa boutique, je la mets sur ma table de nuit et je me badigeonne avant d'aller dormir. C'est le petit hic de cette huile, elle est grasse (ha ha forcément), et du coup bah avec l'ordinateur (puisque je travaille sur ordi) c'est pas possible à moins d'en foutre partout (d'où le stylo Essence dans le tiroir du bureau). Mais comme je te disais plus haut, j'ai reçu des produits Ecrinal et verra bien qui détrônera le dernier.

Enfin, la tant attendue photo de mes ongles tout nus, avant le carnage des cuticules sèches (bien que, on peut voir que ça commence déjà), avant le froid Belge qui m'a foutu les ongles en l'air. Les petites taches sur mon pouce ? Voyons, voyons, Jules bien sûre ! Quoi je t'ai pas dit ? La crapule a refermé sa mâchoire sur mon pouce, lorsque j'ai voulu lui retirer un vieux chewing gum qu'il avait trouvé en rue. Ah bravo ! Merci Jules. 




♥ La semaine prochaine , dimanche 10/02 ♥
The Sunday Nail Battle // Valentine's Day

C'est beau, c'est l'amour, c'est bientôt la Saint Valentin, Andreia et moi on s'aime, puis on vous aime aussi. Ce qu'on aime encore plus c'est des jolis ongles manucurés avec une contrainte et une seule: le rouge !

Il y aura du love dans l'air !

♥ ♥ ♥
Rendez-vous sur Hellocoton !