mercredi 30 novembre 2011

Mon Clafouti jÔli !

Mon Clafouti jÔli, c'est le clafouti de mon enfance. A l'époque où on pâtissait tous les dimanches après midi.
C'est le clafouti qui réconforte, qui donne du baume au coeur. C'est celui là que je fais à mes collègues stressées, à ma meilleure amie qui fête ses 32 ans. C'est un clafoutis sucré, acidulé, moelleux. Il remet du rose au joue, du sourire aux lèvres. 
Tout ça pour un clafouti ? Mais Ui!
C'est le meilleur Clafouti jÔli que j'ai jamais mangé. Normal c'est une recette ancestrale, de ma grand mère, de ma maman, et de moi maintenant.

Allez, je suis sympa, je te la dévoile.
A consommer sans modération, en mode hiver humeur brouillon. 

Il faut:
♥  un grand bocal de cerise (ou un autre fruit si tu préfères)
♥  6 c-à-s de farine fermentante (ou mélange de farine + baking)
♥  5 c-à-s de sucre
♥  3 oeufs
♥  1 verre de lait (250ml)

On tapisse un moule de cerise.
On mélange le reste des ingrédients.
Ouh c'est si liquide ! C'est normal ! On met la pâte sur les cerises. 
On enfourne dans un four préchauffé à 200°c.
On regarde un série de 35 à 45 minutes (selon le four) et hop, c'est cuit, régales toi !

Alors ?!? Il est pas bon mon Clafouti jÔli ?





♥  Miam !  

♥   

Crédit photo: Odile Sacoche et retouche PhotoToaster.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 29 novembre 2011

The don't do list

Il y a des choses que je n'ai jamais faites dans ma vie, et d'autres que je ne ferai sûrement jamais. J'ai 27 ans, certains disent que je suis jeune, moi je me trouve déjà dépassée par les évènements.

♥ Par exemple, je n'ai jamais été me faire faire une manucure. Quand j'avais 15 ans, c'était l'époque des beaux ongles blanchis et résinés. C'était kitch, c'était le must, ça coûtait 1000 FB (25euros). Mais c'était trop pour mon petit porte monnaie. Aujourd'hui je trouve ça toujours kitch, mais un peu has been quand même.

♥ Dans la même idée, je n'ai jamais été au spa, me faire faire un massage, une pédicure, passer une journée ailleurs à me faire chouchouter.

♥ Je n'ai jamais vu les Bronzés font du ski, ni le Père Noël est une ordure. Chaque année ça passe à Noël, chaque année je me dis que je le verrais plus tard. Tu l'as compris, on ne remet pas à demain.

♥ Je n'ai jamais parcouru le monde entier. D'ailleurs je n'ai jamais beaucoup voyagé. J'ai été en Grèce, souvent en France, une fois en Italie. Un week end à Londres et un à Amsterdam. Histoire de pouvoir compter sur mes 10 doigts. J'aimerais bien voyager moi. Mais j'utilise mes sous pour mes fringues. La vie est question de choix.

♥ Je ne suis jamais partie à New York me faire une journée shopping, et Dieu sait que j'en rêve. Encore faut il que Dieu existe

♥ .... Je n'ai jamais cru en Dieu. Peut être une fois, quand j'avais 7 ans.

♥ Je ne me suis jamais achetée un produit de beauté d'une grande marque de luxe.

♥ Je n'ai jamais été toute seule au cinéma. Toute seule au resto ça oui, avec un bon livre. Mais au cinéma...

♥ Je ne me suis jamais droguée, de prêt ou de loin. Ni même un p'ti pet', une cigarette. Nada. Je suis exemplaire.

♥ Je n'ai jamais fugué. Je n'ai pas eu de crise d'adolescence. Je n'ai jamais redoublé. Je n'ai jamais eu d'examens de passage. Quand je vous dis que je suis exemplaire.

♥ Je n'ai jamais fait de grosse bêtises non plus. Je me suis fait percé la langue, l'oreille, le nombril. Mais j'ai tout enlevé. Sauf le nombril. Enfin le piercing. Du nombril. Il est bleu. Le piercing. Pas le nombril.

Pourtant, n'ayant jamais eu beaucoup de grande folie dans ma vie, les gens me trouvent souvent dingo. Je ris, je raconte des blagues pourries, je chante faux. A tout va. Je suis un jukebox. Au grand malheur de mes collègues car ma playlist peut aller des Musclés, en passant par Hélène Segara et en terminant par Pink Martini. Que du lourd. 

Il y a un tas de choses que je ne ferais jamais, et un tas que je n'ai jamais faites. J'ai 27 ans. Certains disent que je suis encore jeune. Moi que j'ai tout loupé.Et pourtant la vie il parait que c'est ce qui se passe quand on fait des projets. Les aléas, les petits bonheurs. Gueuler dans sa voiture, manger une tartine de confiture trempé dans du café. S'acheter des vêtements. Recevoir un bisou d'amour, ou d'amitié. Dire "je t'aime". Avoir un chien, le promener. Se faire manucurer soi même, sortir entre copines. Il y a plein de choses que j'ai fais finalement.

Je n'ai que 27 ans. Il parait que je suis encore jeune. Et toi ?




♥ ♥ 

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 27 novembre 2011

Les résultats du concours.

Merci à tous/ toutes d'avoir participé au concours "En vacances chez Odile" et merci surtout pour tous vos compliments.


Alors voilà, le moment est venu de vous révélez le nom du grand gagnant/ de la grande gagnante.
Voici les numéros de tirages au sort:
1. Dr Waouf
2. Mademoiselle K
3. Louise
4. citronelle
5. Florence
6. Mamaud
7. Acidulée
8. Le Miroir de Narcisse
9. Bulles de Flo
10. Mademoiselle Lavabo
11. culturedot
12. La journaliste IT Pink & Green
13. jerome69

Et le Randomizer a décidé lui tout seul comme un grand via une technologie de tirage au sort hors du commun. Suspens suspens, le numéro gagnant est le 8 !! Le Miroir de Narcisse alias http://lemiroirdenarcisse.wordpress.com/


Donc voilà comment ça se passe, tu peux m'envoyer ton adresse mail à odilesacoche@gmail.com, je prend contact avec toi pour la suite des évènements c'est à dire une super semaine de vacances composée de 3 articles ici même !

Merci à tous pour votre participation, et vous verrez le résultat du concours la semaine du 5 décembre !

Bon dimanche !

♥ ♥ 
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 21 novembre 2011

Concours ♥ En vacances chez Odile

Au risque de me répéter, quand j'ai ouvert ce blog, je n'avais aucune prétention. Je savais juste que j'avais besoin d'écrire, et de partager. Je me suis inscrite sur Hellocoton, dans le but de te connaître, toi ami lecteur, mais aussi de découvrir d'autres univers intimes à travers la blogosphère. Aujourd'hui je peux dire que le pari est plus que réussi. Aujourd'hui vous êtes 100 à me suivre sur Hellocoton et ça, c'est juste magique.

Je ne sais pas faire grand chose de mes 10 doigts, et je ne me vois vraiment pas t'envoyer un lot de cupcakes par la poste, ou un snood raté au point mousse. Je suis nulle en produit de beauté, et je ne suis pas sponsorisée par une grande marque de mode. Moi ce que je sais faire c'est écrire, et bidouiller un thème de blog sur un ordinateur. J'ai pas envie de te duper. Car c'est grâce à toi que vous êtes 100, c'est toi que je veux mettre à l'honneur. C'est à toi que je veux dire merci. Donc j'ai eu l'idée d'un concours qui n'offre rien que l'on a en main, mais beaucoup pour moi dans le coeur. Pas que je sois radine, mais juste que je voulais sortir du lot. Aussi ce que je te propose de gagner, c'est une semaine « en vacances chez Odile ».


Je m'explique. C'est toi que je met à l'honneur pendant une semaine, à travers 3 articles. Cette semaine ce blog sera aux couleurs de ton blog (bannière et tout le tuttim). Tu auras droit à la fameuse interview « Les 5 questions d'Odile Sacoche », de venir poster un article ici (celui que tu voudras) et enfin, je te concocterai une 2eme questionnaire choc qui permettra aux autres lecteurs de te connaitre (et puis à moi aussi), une sorte de portrait chinois.

Donc voilà, si tu veux gagner cette super semaine « en vacances chez Odile », tu ne dois pas avoir de compte Facebook, tu ne dois même pas me suivre sur Hellocoton, tu ne dois pas t'abonner à mon flux, ni relayer ce post à 13 de tes contacts sinon de grand malheur t'arriveront. Tu n'as pas droit à plus de chance en me léchant les bottes ou en faisant 3 fois le tour du pâté de maison (mais tu peux le faire, il parait que ça libère des endorphines)
Non, non, non. Tout ce que tu as à faire, c'est de me laisser un commentaire pour me dire que tu as envie de participer à ce SUPER concours hors du commun et me dire ce que tu penses de la reproduction des autruches vertes en Nouvelle Calédonie (c'est un sujet très hypothétique tu l'as bien compris). Le/la gagnant(e) sera tiré au sort via le Randomizer ! Tu comprendras évidemment que pour le coup, je ne répondrai pas aux commentaires.

Je te laisse jusqu'au samedi 26 novembre minuit, et ta semaine commencera le lundi 5 décembre (histoire de tout préparer). Tentés ? Allez hop, c'est parti !

Bonne chance !

♥ ♥ 
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 20 novembre 2011

C'est quand le Bonheur ?


Toi qui lis ce blog depuis un moment ou pas, tu ne seras pas sans avoir que l'ouverture de celui-ci coïncide aux grandes questions existentielles de ma vie : « Qui suis-je ? Où vais-je ? Dans quelle étagère ? » Malheureusement, plus j'avance dans la théorie du big bang, plus je croise des gens qui ne peuvent pas m'aider à répondre à ces questions. Alors que je me suis dit que finalement, si je trouvais la réponse à ces questions, je trouverais la réponse à la question du bonheur avec un grand B. Bonheur. Comme ça que ça s'écrit. BONHEUR.
Bon et justement, le Bonheur c'est quoi ? Est ce seulement un état durable de plénitude et de satisfaction comme le dit mon ami Wiki ? Est-ce LE chemin comme dirait un grand proverbe ? Une question en amenant une autre, j'ai décidé de me charger de ce problème personnellement.


J'ai donc commencé à lire des livres. Des tas de livre. De développement personnel, certain plus « spirituel » sur la loi de l'attraction par exemple. Des recherches, des statistiques, des écrits. Toutes des pistes plutôt sérieuses et tangibles qui m'aideraient à m'épanouir tant sur le plan professionnel, que personnel. Un livre en amenant un autre, et vue les sources intarissables sur le sujet, je me suis dis qu'il était temps de passer à l'action et de mettre les théories en pratique. Ouais, sauf qu'on se sent vite seul contre tous dans ce monde où les gens passent leur vie à râler et à se tirer dans les pattes. Je ne vous apprend rien quand je vous dis qu'on vie dans un monde bien morose et pessimiste.

C'est alors que je suis tombée sur cette émission de FR2, « Leurs secrets du bonheur ». Ayant une semaine de fou, je me l'étais enregistrée et gardée pour un moment de flottement. Un dimanche après midi tranquille était le moment propice. Ils sont forts chez FR2, ils commencent direct avec la nana belle comme un cœur et... handicapée. Au sens, handicapée du terme. Pas de jambes, un bras, un accident et évidemment de la joie de vivre à en faire sourire Droopy lui même. Pour le coup je me suis un peu sentie dupée. Ils vont nous faire le coup de la fille qui a eu un accident et qui s'est découverte une humilité incroyable. Comme si le bonheur se résumait à vivre un accident tragique et renaître de ces cendres. Mais, j'ai quand même écouté. Et tout comme mon livre du week-end, la claque est arrivée. Tendez l'autre joue qu'il disait. J'ai regardé l'émission jusqu'au bout... J'étais émerveillée.

Les théories elles sont belles. On les connait. Osez le bonheur. Respirez. Profitez. Partagez. Remerciez. Mais qui les pratique vraiment ? La vidéo qui m'a le plus marqué dans ce reportage, c'est celle ce petit gars qui se fait filmer dans le monde entier, et qui danse comme un couillon devant sa caméra. C'est con, mais j'ai versé ma larme. Il vivait son rêve. Voyager, danser, rencontrer des gens, vivre simplement. Un mec comme toi et moi (oui en fait je suis une nana, mais bon), monsieur tout le monde en somme. Pas d'American dream, pas de surconsommation, pas un mec sans le sous ou hors du commun. Juste là, gigotant avec un grand sourire et ses grandes lunettes.

Là je me suis dit, que bon sang, on passe vraiment à côté de notre vie. Enfin « on », je ne sais pas toi, mais moi je pense que oui. Je vais passer à l'action. Il est temps maintenant. Une conférence le 3 décembre, écrire pour ce blog, sourire plus souvent, profitez des petits instants, vivre ses rêves ou du moins essayer de les faire vivre. Je ne sais pas encore lesquels, mais la première étape c'est peut être ça ? Dans le fond, qu'est ce que j'ai envie de faire qui me rendra heureuse, et même si ça parait stupide, ne pas se dégonfler et le faire quand même avec les moyens que je me serai donnés. J'aime bien relever des défis. J'ai envie de devenir l'optimiste. 

Un avis sur la question ? Tu l'as vu cette émission ? Tu es heureux ? Et si pas, quelles sont les changements que tu peux apporter pour laisser ton bonheur s'exprimer ?


♥ ♥ 

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 14 novembre 2011

Aujourd'hui, j'arrête de râler.


Je ne sais pas comment c'est arrivé et peut être que ça a toujours été comme ça, mais toujours est-il, qu'insidieusement, et sans crier gare, je suis devenue le Grinch. Pas seulement à Noël, aux anniversaires ou autres fêtes païennes, mais toute l'année. C'est horrible, c'est affreux, je suis une révoltée.


Ça a du commencer dans mon enfance, lorsque qu'on se moquait de mes petits kilos en trop. Ou pendant mon adolescence alors qu'on me traitait d'intello à lunettes. Peut être que c'est arrivée bien après encore, quand j'ai commencé à vouloir impressionner, tout ceux qui s'étaient un jour moquer ? Quand j'ai commencé à faire les choses qu'on ne pensait pas que je ferais: des études artistiques, un piercing au nombril, m'occuper de moi et me maquiller, maigrir, trouver un job, acheter un appart, me responsabiliser, changer. Mais les efforts étaient vains, plus j'en faisais pour impressionner, et moins ça marchait. Alors j'ai commencé à devenir une fille en colère, fâchée, sans arrêt. « Regardez moi, comme je crie bien ». Contre mon voisin, contre TF1, contre l'hiver, contre le froid, contre le Quick et ses frites grasses, contre la déprime, contre la société, contre finalement, la terre entière.

C'est ce week-end que je m'en suis rendue compte. En lisant un énième bouquin de psychologie. J'ai comme ressenti sur ma joue les picotements d'une grosse claque. Et j'me suis dis : « Saperlotte Odile, faut qu'ça change » Depuis des mois je cherchais le mal qui me rongeait. J'accusais les autres et l'univers, sans me rendre compte que le problème, ce n'étaient pas eux, c'était moi. Alors j'ai lu les conseils un à un, j'ai dévorer la moitié du livre, et hier soir dans mon lit, j'ai décidé de commencer mes résolutions de 2012 le 14 novembre 2011. Autrement dit, aujourd'hui.
Aujourd'hui donc, j'ai décidé d'arrêter de râler. J'arrête d'être en colère. Je suis positive. Je savoure l'instant présent, je lâche prise, je profite. Moques toi, rigoles, traites-moi d'illuminée. Peu importe, rien depuis ce matin, n'entame ma bonne humeur. Je met de la paix dans mon cœur, je suis amour *. Oui, je le sais que le premier jour est le plus facile: on sort sa liste des choses à faire et à ne pas faire, on s'applique, on se félicite toutes les 3 minutes parce qu'on n'a toujours pas craquer. On se montre plein de bonne volonté et on y croit. Je le sais que les jours d'après seront les plus dures, et comme pour un régime, je serai démotivée, mon moral en prendra un coup, et j'aurai encore envie d'hurler au scandale et à la mobilisation. Mais je sais aussi que c'est un début, et qu'il faut du moins essayer. C'est tellement plus facile de tout critiquer, de râler contre tout et beaucoup moins de mordre sur sa chique, de prendre le bon côté des choses.

On dit qu'il faut 21 jours pour se sevrer d'une sale habitude. Envie d'entamer ce challenge avec moi ?

♥ ♥ 


* Pour ceux/celles qui auraient des doutes, je préfère vous rassurer:, je vais bien. Je n'ai pas vu Jésus dans mon sommeil, je ne recrute pas là les futures membres de ma secte et non je n'ai pas fumé le pot de cornichon qui traîne dans mon frigo depuis 6 mois.
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 12 novembre 2011

Requiem d'un blogueur narcissique


Lorsque j'ai commencé ce blog, je n'avais pas de plans. Je ne savais pas ce que je voulais mais je savais que je le voulais. Bloguer, c'était vital. Je n'avais pas décider de faire un blog humeur, un blog beauté ou un blog photo. J'avais besoin d'un espace. Un espace à moi, certes, mais un espace à toi aussi, où tu pourrais venir et réfléchir. Partager avec moi le peu de choses que je savais. Je suis de celle qui pense qu'en effet, bloguer c'est avant tout pour soi, mais c'est aussi pour les autres. Le blogueur est narcissique, s'il ne l'était pas, il se contenterait de son journal intime. Pas de petite hypocrisie ici. C'est ce que je voulais, une vérité toute nue.


Je ne voulais pas bloguer sous mon vrai visage. Sous mes initiales . Je ne voulais être personne. Une sorte d'Anne Onyme. Qui serait libre, franche, juste. Je voulais être honnête avec moi même, avec les autres mais sans peur de devenir une « reprise de justice ». Et en toute honnêteté, je n'avais rien planifier. Je ne planifie toujours rien. C'est ce qui me rend la vie difficile aujourd'hui. J'ai besoin d'écrire ce que je pense, avant que cela tourne en rond dans ma tête. C'est une vitalité et non une fatalité. Je ne planifie pas d'écrire un article tel jour, de telle façon, avec telle photo. Ça me vient comme ça me vient. Et surtout quand ça me vient.... Ce qui fait qu'en période creuse comme celle ci, c'est difficile de te tenir en haleine, qualitativement parlant.

J'aimerais pouvoir te dire que j'ai une vie époustouflante, que je te raconterai en photo-reportage. Mais en vrai, je suis heureuse de mon « ordinarité », même si j'ai longtemps cherché à être quelqu'un, une superstar, une irremplaçable, une exclusive. Maintenant je sais que je dois juste être moi.
Je vis dans un monde de bisounours. Un monde où je suis loyale et honnête. Intègre aussi, et sans arrêt déçue de ces autres qui ne le sont pas. Ma récompense est de pouvoir me regarder dans le miroir. D'ailleurs je me demande pourquoi les gens n'ont pas la franchise de leurs idées, d'aller jusqu'au bout. Ici, je n'ai pas honte de dire que si je manque d'inspiration c'est parce que je doute de moi. Que je voudrais écrire un article de qualité, que tu lirais, que tu commenterais, que tu aimerais. Je me fous juste la pression de ne pas y arriver. C'est comme si rien n'était assez beau et important.

Tu vois, je n'ai pas la prétention de dire que je n'écris que pour moi. C'est toi lecteur qui fait vibrer ce blog, toi qui peux t'y plaindre, t'y régaler, t'y consoler. Qui me fait vibrer en quelque sorte.

L'important n'est pas de bloguer, ni de se trouver une raison de le faire, l'important c'est de le faire de façon juste, fière, et loyale.

Un peu comme au pays des bisounours... Tu viens ? Je t'y emmène !

♥ ♥ 

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 10 novembre 2011

Teddy Bear Time

Il semblerait que mon taux de mélatonine soit si élevé (merci à la saison),  que la fatigue (ou la paresse) s'empare de ma motivation et de mon inspiration.
Il se pourrait donc, que j'hiberne, un temps certain, mais indéfini. Histoire de retrouver toutes les capacités mentales que l'hiver m'a ôté. En attendant, je vais aller faire le plein de maïs et de vitamines D.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à visiter Wikipedia


♥ ♥ 

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 5 novembre 2011

Appli Test ♥ Les Magazines Girly

En fausse geek que je suis, et en presque vrai fashionista, j'ai un iPhone. Ui parce que si j'avais été une vraie geek, c'est un Androïd que j'aurai. Mais comme je suis plus modeuse que geek, j'ai un iPhone. Un iPhone dont je l'avoue, je n'utilise pas la moitié des ressources. A l'époque je l'ai surtout acheté pour le côté multimédia: photo, MP3, internet et téléphone. Le tout en un, avec moi, partout, tout le temps.
Du coup, j'ai téléchargé quelques petites applis. Des trucs gratuits en général, parce que je n'aime pas trop dépenser mon argent la dedans. Il y en a que j'utilise beaucoup, et d'autres pas du tout. Mais celles qui m'ont un peu révolutionnée ma fille-attitude ces derniers temps, c'est les applis de magazines. C'était quelque chose que je ne connaissais pas mais cet été, en achetant mes journaux féminins préférés, j'ai pu constater qu'ils étaient tous sur l'apple store. Donc j'ai testé et je t'ai fait un top 3.

En troisième position, l'application GLAMOUR.


Alors là, grosse déception. Ou alors il y a quelque chose que je n'ai pas compris (et dans ce cas tu me l'expliqueras), mais en fait, c'est un peu vide dans la coquille. On entre dans l'appli, et on là on a le choix entre la sélection TV du jour, le très connu Glam/Pas Glam, un petit Glam Quizz et des concours. 
Mouè bon, bof, pas d'articles, pas de grandes nouveautés. Les p'tits tests c'est toujours rigolo, mais voilà, pas de quoi réveiller un ours en hibernation !
♥ Ma cote: 5/10

En deuxième position, l'application COSMOPOLITAN


On rentre déjà un peu plus dans le vif du sujet et on se retrouve un peu plus dans l'univers d'un magazine. On a une petite sélection actu (rangé par catégories), toujours des quizz, un onglet CosmoMan (genre pose moi ta question amoureuse et je te dis ton avenir), un onglet concours et... les p'tits filous, la partie abonnement. Beh ui, ils se rattrapent du côté gratuit là ! Mais bon, c'est déjà plus consistant, on a de quoi se mettre quelque chose sous la dent grâce à "l'Actu" et le CosmoMan ça a l'air marrant. Uè sauf que j'ai pas réussi a l'utiliser. Quid ?
♥ Ma cote: 7/10

A la première place, l'application BE


Cet été j'avais été un peu déçue du magazine que je n'avais encore jamais eu l'occasion d'acheter, mais côté appli, je dis bravo. Voilà qui satisfait mon côté girly. Des catégories organisées avec des jolies icônes, de l'info (mode, beauté, culture, lifestyle), l'Astro, le Buzz,.... etc etc. De quoi passer des heures dans son lit avant d'aller dormir. On a accès à son profil (encore faut il être inscrit au site) et à la partie blogs. Bref, satisfaite je suis. Je ne vais pas t'en faire l'éloge pendant 112 ans, pour que tu ai encore un peu de surprise mais si tu ne devais charger qu'une application, c'est celle là que je te recommande.
♥ Ma cote: 11/10 

Avec ces petites appli, je te souhaite un bon week end de geekerie. Il va de soi que tu ne dois pas hésiter à partager les tiennes, je suis preneuse !


♥ ♥ 
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 3 novembre 2011

Hair 365 - Bilan de ces 3 derniers mois

Ce n'est pas parce que je n'en parle pas, que j'ai laissé tomber mon projet Hair 365. D'ailleurs si tu suis un peu la page qui lui est consacré (là juste en haut), tu verras que je met mes petites notes petit à petit.
Alors bon, depuis août, que se passe-t-il sur la planète capillaire. Beh pas grand chose en fait.
Je continue toujours mes produits LUSH (ils durent biiiieeeen longtemps malgré mes petites bouteilles). Mes cheveux sont toujours court, ils ont pris 2cm. ET! Je n'ai pas replongé. Pas de chimique (à part la cire coiffante mais j'en utilise de moins en moins), pas de fer à lisser et un sèche cheveux a 57°c. Un peu comme je t'avais dit ici.
Au niveau de mon cheveux, je sens réellement qu'il est en meilleur santé comparé au début du mois d'août. Il retrouve sa masse et sa douceur. Je ne suis pas retournée chez le coiffeur depuis les vacances d'été et pourtant les pointes ont toujours l'air comme "fraîchement coupées".

Donc voilà, je trouve ma routine petit à petit. Mon cheveux ré-graissent moins aussi. Je fais un soin par semaine donc, j'utilise très peu l'après shampoing Veganese (son odeur est trop forte et avec des cheveux courts, j'ai pas vraiment besoin de démêlant). Rien de bien neuf quoi.
Mais comme je suis sympa, et depuis le temps que je te parle de cette fameuse coupe, j'ai décidé de te faire une photo (trop cool, je sais). Il est vrai que j'ai craqué pour une colo de type II, Schwarzkopf nuance 49 Cognac Noisette pour camoufler mes blondeurs. Ce qui est sympa maintenant c'est que ce genre de colo n'est pas réputée pour tenir, et donc ça me fait un effet balayage.

Trêve de bavardage, je te fais voir ma petite photo, retouchée avec mon appli préféré Photo Toaster.


♥ ♥ 
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 1 novembre 2011

Quelques douceurs

Mon dernier article n'était pas très réjouissant.
D'ailleurs quand je reprends le fil des derniers articles ils sont tous plutôt dans la tendance de cette saison hivernale: la déprime.
Que voulez-vous, je suis faites de sang et de chair, l'hiver j'aime pas ça. Il fait froid, il fait nuit, mes cheveux sont raplaplas, j'ai de l’acné, je mange pour me consoler, alors forcément je grossis aussi. Je pourrai me rattraper sur des achats compulsifs pour tenter de me réconforter, mais non, tout le monde sait bien que c'est déjà le moment de garder ces sous pour les anniversaires et fêtes en tout genre. Oui parce qu'évidemment, comme le signalait Eleonore Bridge, tout le monde naît en fin d'année.
Tout ça n'arrange pas mes humeurs de vieux Grinch.

J'avais envie d'écrire un article pour dire un peu "Nan mais t'inquiète pas, en vrai je vais bien, je suis juste une vieille râleuse". Mais une râlerie en entraînant une autre, l'inspiration a disparu avec.
C'est un peu comme si le cerveau, passé le mois d'octobre te disait "Oh éh, c'est bon hein, besoin de vacances là ! Tes histoires de blog ma petite Odile ça va bien 5 minutes, mais faut pas trop m'en demander. Va t'occuper de ton teint et lâche moi la grappe.
Et puis là, il se met sous sa petite couette, en écoutant Bebel Gilberto et se met en mode hibernation.

Mais en attendant je fais quoi moi ? Je vais voir le médecin conseil du blog, qui me dira de faire une cure de produit de beauté remboursé par la sécu' des blogs ?

C'est pas bien sérieux tout ça. Surtout qu'on sait bien dans le fond qu'on récolte ce que l'on sème. Un peu de mauvaise foi par ci, un coup de gueule par là, une boule de neige et hop, l'humeur est fadasse. J'vais donc t'envoyer de la bonne onde positive. Pour supporter un peu mieux avec moi ce pic dépressif qui arrive. Je t'envoi donc du soleil, du cocotier, des vernis OPI. Je t'envoi un peu de douceur, des moëlleux au chocolat, de la soupe au potiron avec plein de gruyère dedans. Je t'envoi une journée de shopping, une matinée au SPA, un air de musique lounge, des couleurs acidulées. Et puis par la même occasion aussi, des sourires, des paroles gentilles et quelques petites blagues bien glissées.





♥ ♥ 

Rendez-vous sur Hellocoton !